electrolux3 Dans un communiqué que je vous livre ci-dessous , Christophe Léonard ,député des Ardennes , lance un cri d'alarme sur le non respect des engagements des dirigeants du groupe Electrolux pour sauver l'usine de Revin !

COMMUNIQUE du 16 juillet 2013 - Christophe Léonard, député des Ardennes

Electrolux Revin: Attention au syndrome de Stockholm…!!!

Alors qu’Electrolux a enregistré une progression de ses bénéfices de 19% au 3ème trimestre 2012, le Groupe suédois a annoncé le 22 octobre dernier l’arrêt de sa production de machines à laver à Revin.

Pas plus que le projet « Ardennes », le projet « niVer » n’a donc trouvé grâce aux yeux du géant suédois. Pire encore, Electrolux a manipulé ses salariés, les élus locaux mais aussi le Gouvernement Français. En effet, la parole donnée par Monsieur Jonas Samuelson, Directeur Europe Electrolux, à Arnaud Montebourg le 11 mars 2013 n’a pas été respectée.

Le constat est manifeste : baisse des volumes d’ores et déjà programmée en 2013, hotte aspirante et chauffe-eau encore dans les cartons, plan de départ anticipé sur les rails, recherche d’un repreneur au point mort et rendez-vous d’étape boycotté.

La promesse d’un statut quo jusqu’au 31 décembre 2014 et de maintenir une production sur le site y compris au-delà de 2016 tant qu’il n’y aura pas de repreneur est-elle encore crédible ?

La réunion au Ministère organisée à ma demande le 9 juillet, mais refusée par Electrolux, n’a pas permis d’aller au-delà de ce douloureux procès-verbal de carence.

Force est donc de constater la stratégie perverse empreinte de cynisme, de dogmatisme et d’idéologie conduite par Electrolux : supprimer toute production industrielle en Europe de l’ouest pour mieux profiter du dumping social, fiscal et environnemental qui prospère à l’intérieur même de l’Union européenne !

Comble de l’hypocrisie : Electrolux va encaisser 600 000€ annuel de Crédit Impôt Compétitivité Emploi (CICE), mesure gouvernementale anti-délocalisation mise en œuvre à la fin 2012.

Le 12 mars, j’appelais les salariés d’Electrolux Revin à garder les yeux grands ouverts et les invitais à la vigilance, à l’unité et à la mobilisation.

Serions-nous depuis victime du syndrome de Stockholm… ?

Aujourd’hui plus qu’hier, il n’y a pas de rapport de force crédible dans l’inaction !

J’ai demandé au Ministère du Redressement Productif de mettre tout en œuvre pour que la date du rendez-vous de septembre prochain avec Electrolux soit fixée cette semaine .

Notre député a bien raison de souligner qu'il "n'y a pas de rapport de force crédible dans l'inaction ." ! l'avenir de l'usine de Revin est d'abord entre les mains de ses salariés et de leurs syndicats : la MOBILISATION - vue de l'extérieur , semble bien insuffisante pour s'opposer à la délocalisation envisagée par la direction !

Ceux qui vivent sont ceux qui luttent : si les revinois ne se mobilisent pas plus qu'actuellement , le pire est en marche .... le capitalisme mondialisé ne prend pas de vacances pour effectuer ses mauvais coups contre l'emploi !!!