1009 Monsieur Christophe Léonard Député des Ardennes 4, rue Gambetta 08500 Revin

Monsieur le Député,

Le 15 octobre, vous avez été parmi les 47 députés de gauche à vous abstenir lors du vote sur la réforme du système de retraites. Et on ne peut que vous en féliciter. Grâce à votre vote, et à celui de vos collègues communistes et du Front de Gauche qui ont voté contre, le projet n’a pas obtenu la majorité absolue à la Chambre.

Depuis, le Sénat s’est majoritairement opposé à cette " réforme". Lorsqu’elle reviendra à l’Assemblée, vous aurez donc le pouvoir de la mettre en échec pour de bon. C’est dire si votre vote sera d’importance. Votre abstention signifie un désaccord avec cette réforme. Inutile donc de vous dire à quel point cette réforme constituera une régression sociale.

Juste quelques rappels :



Si cette réforme devait être votée, elle entérinerait du coup la loi Fillon qui mettait fin à la retraite à 60 ans. Si cette réforme devait être votée, elle serait une première dans l'histoire sociale du pays. Pour la première fois depuis 1945, une majorité de GAUCHE ( ? ) ferait reculer l'âge effectif de départ à la retraite. Une triste première, qui serait aussi un contre-sens de l'histoire humaine et sociale.

Enfin, si cette réforme devait être votée, votre majorité gouvernementale aura, comme celle qui a permis les réformes Balladur puis Fillon, contribué à augmenter le chômage, à aggraver les conditions de vie et de santé des travailleurs, à baisser le pouvoir d’achat des retraités, sans assurer la sauvegarde de notre système puisque refusant de toucher au coût du capital et à la politique d’austérité largement à l’origine des déficits des comptes sociaux.

Malgré les affirmations gouvernementales, cette loi contribuerait à pénaliser plus lourdement les femmes, alors que les inégalités de pension entre les sexes sont déjà très importantes. En effet, tout allongement de la durée de cotisation a des effets disproportionnés sur les femmes et entraîne une baisse plus forte du montant de leur pension, comme le reconnaît la Commission européenne elle-même dans un rapport récent sur les inégalités de pension entre les sexes.



Sur le volet pénibilité, les avancées sont très laborieuses ! On est encore très loin du progrès et de la justice sociale : des travailleurs usés, cassés après vingt-cinq ans de pénibilité, pourraient partir à soixante ans alors qu'il y a trois ans, soixante ans c’était l’âge légal de départ à la retraite.

Rappelez vous l'importance des manifestations dans les Ardennes( vous y étiez !!!!) contre la réforme des retraites Fillon. Ce sont ces Ardennais qui vous ont élu et vous devez les écouter : ils défendent l'intérêt général bien plus sûrement que la politique libérale malheureusement toujours en cours.

C’est pourquoi, lors du second débat à l'Assemblée nationale du 19 novembre prochain , envoyez donc un signal fort en transformant votre abstention en vote CONTRE POUR EMPECHER LE PROJET DE LOI DE PASSER !

Cela vous permettra non seulement d’être fidèle aux aspirations majoritaires de nos concitoyens en mai et juin 2012, mais aussi de produire un électrochoc qui ne pourra être qu’utile pour la Gauche et l’engager, qui sait, sur d’autres chemins que celui qui conduit, si l’on ne fait rien, à des défaites à venir.

                                                                                                   JC VAN BERVESSELES .