DSC01773DSC01774 Depuis 3 jours , les salariés l'usine Polyone-Spartech se relaient au piquet de grève pour dénoncer la fermeture brutale de leur entreprise ...alors que l'action Polyone a connu une hausse vertigineuse de 80% à la bourse de New-York ces 12 derniers mois !

Historiquement , Spartech s'était installé sur la zone industrielle de Donchery grâce aux aides publiques massives dont ce projet avait disposé en 1994 , puis en 2004 : locaux payés par la CCI, subventions de la région , abondement de la prime d'aménagement du territoire de l'Etat par le conseil général .... bref la totale aux frais des contribuables ardennais et pour le plus grand bien des actionnaires américains !

Revendu à un groupe concurrent américain , Polyone ,fin 2012 , ce dernier a décidé - pour augmenter ses profits (déjà plantureux) , de fermer l'usine de Donchery qui fabrique des produits plastifiés renommés ! il est vrai que -sur le site internet de Polyone , on découvre que le rachat de Spartech était destiné "à dégager 65 millions de dollars en regroupant les activités " ( tant en Europe qu'aux USA!).

Autrement dit , LA FERMETURE BRUTALE DE CETTE USINE EST UN VERITABLE CAS D'ECOLE D'UNE PROCEDURE DE LICENCIEMENTS BOURSIERS : comme le disent les ouvriers , c'est du TERRORISME FINANCIER !

DSC01775DSC01778 56 croix en bois ont été plantées devant les bureaux pour symboliser cet attentat économique :

de plus , les salariés sont menacés de double peine ..... outre la fermeture de l'usine , les représentants de Polyone s'appuient sur la nouvelle loi ANI ( dite "plan de sécurisation de l'emploi "sic!!!) pour engager un processus de licenciement plus rapide et moins coûteux !! merci Hollande qui n'écoute que le Medef !

Peut-on laisser impunément -au nom du capitalisme mondialisé , la finance diriger le monde en sacrifiant les hommes sur l'autel de l'argent ....??? Les aides publiques ne doivent-elles pas devenir immédiatement EXIGIBLES ??

D'autres politiques sont possibles , à condition d'en avoir la volonté : pourquoi le gouvernement ne fait-il pas voter la proposition de loi des élus communistes-Front de Gauche visant à interdire les licenciements boursiers dans les entreprises RENTABLES ??? (alors que le PS était d'accord avec cette proposition quand il était dans l'opposition !! ) .

LES ARDENNES SONT PRISES D'ASSAUT PAR DES PATRONS - VOYOUS : çà suffit , organisons la solidarité autour du symbole des "spartech" .... on peut déjà leur soutenir le moral en leur écrivant à : cespartech@orange.fr