nome

Intervention de Sylvain DALLA ROSA, maire adjoint à Charleville-Mézières au nom des élus communistes :

La loi NOME (Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité) votée par la droite au parlement en 2010 bouleverse considérablement la gestion du marché de l’électricité dans notre pays. Elle va provoquer une hausse considérable de la facture énergétique pour les ménages et les collectivités. D’autre part, fidèle à l’esprit du traité européen de Lisbonne la loi NOME constitue un processus de libéralisation totale du marché de l’énergie. Le dossier, que nous avons à traiter cet après midi, est une des conséquences de cette loi puisqu’elle modifie la manière, pour les collectivités, de percevoir la taxe communale sur la consommation d’électricité. Sous une présentation technique, il nous est, en fait, demandé d’augmenter de 0,12 point le coefficient multiplicateur sur la consommation des ménages et des professionnels.

Vous comprendrez, que dans ces conditions et à une époque où le pouvoir d’achat de nos concitoyens est terriblement malmené, nous vous proposions, Mme le Maire, d’en rester à 8 points. Les élus communistes voteront donc contre votre proposition d’augmenter la taxe sur la consommation d’électricité pour les ménages.

...au final , seul le groupe PS du conseil municipal de Charleville-Mézières a voté cette amputation du pouvoir d'achat des ménages ! ...et la presse locale n'a pas informé les citoyens de ce choix choquant des élus PS !!!