1411

14 novembre :: Journée de grève et d’actions dans 23 pays d’Europe

Le 14 novembre, la Confédération européenne des syndicats (CES) appelle à participer à la première Journée européenne d’action et de solidarité pour l’emploi et contre les politiques d’austérité. Cet appel reçoit un écho important. Des actions sont prévues dans 23 pays et, dans 9 d’entre eux, la mobilisation est massive. Le point de la situation (au 8 novembre)

Portugal



Grève générale à l’appel de la grande confédération syndicale portugaise dirigée par Armelio Carlos, appel auquel ses sont ralliées la plupart des centrales de l’UGT-P, dont celle des services publics. Soutien de 200 organisations sociales, réunies dans le Forum social. Armelio Carlos: « Jamais au cours des dernières années il n’y a eu autant d’unanimité et de soutien pour une grève générale qu’à cette occasion. Le 14 novembre, nous montrerons le force de la population : nous pouvons changer ce pays. »



Espagne



Grève générale à l’appel des deux grands syndicats CCOO et UGT sous la direction d’Ignacio Fernandez Toxo (également président de la CES) et de Candido Mendez. Le syndicat plus petit USO participe également. L’action a le soutien de Comeira Social, une plateforme de 150 organisations sociales. Les Comisiones Obreras (confédération syndicale) diffusent massivement un journal qui reprend entre autres 14 arguments pour faire grève.



Italie



Le plus grand syndicat, le CGIL, organise une grève générale de 4 heures dans le secteur privé et de 24 heures dans les services publics et l’enseignement. Des manifestations auront lieu dans les grandes villes. On s’attend à ce que l’appel soit massivement suivi. Le syndicat des travailleurs de la métallurgie FIOM organise une grande manifestation devant le siège de l’usine Fiat Pomiglioano, près de Naples, menacée de fermeture. Le syndicat UIL organise une manifestation à Naples sous les thèmes du chômage des jeunes et du droit à l’enseignement.



Grèce



Après les grèves de cette semaine contre le nouveau plan antisocial d’économies de Samaras, les syndicats grecs organisent une nouvelle grève générale et une grande concentration à Athènes.



Chypre



Divers syndicats appellent à la grève générale.

France



Les cinq grands syndicats (CGT, CFDT, FSU, l’UNSA et Solidaires) en front commun appellent à « une journée de mobilisation interprofessionnelle » avec des manifestations dans (à ce jour) 90 villes.



Lituanie



Grève générale des transports, organisée par LDS Solidarumas.

Malte



Mobilisation par le syndicat maltais UHM. C’est ce 8 novembre qu’il sera décidé s’il y aura aussi ou non grève générale.



Roumanie



Le syndicat national Kartel Alfa organise des manifestations à Bucarest, Timisoara, Craiova, Constanta et d’autres villes, et exige par la même occasion que les conventions collectives de travail soient à nouveau déclarées contraignantes dans ce pays.



Allemagne



La coupole syndicale DGB appelle à des rassemblements dans plusieurs villes sous le mot d’ordre : « La casse sociale, ça ne marche pas. Changement de cap ! » A Berlin, en annexe à la manifestation, un programme culturel et de multiples initiatives de solidarité à la Porte de Brandebourg. Autres actions de la DGB à Frankfort devant le consulat de Grèce à Munich, Würzburg, Hambourg, Wiesbaden et Aix-la-Chapelle. A Brême, un front de la DGB avec des organisations sociales appellent à une manifestation. Grand rassemblement à Stuttgart par IG-Metall.



Slovénie



Le ZSSS organise une manifestation à Ljubljana.

Tchéquie



Manifestation à Prague organisée par le syndicat CMKOS.

Suisse



Manifestation nationale du secteur public à Saint-Gall. Actions de l’UNIA devant les consulats de Grèce, du Portugal, d’Italie et d’Espagne à Genève et Zürich. Action commune de l’UNIA suisse avec ver.di (syndicat allemand du secteur des services) et le GPA (autrichien) à Berne.



Pologne



Les trois grands syndicats OPZZ, Solidarnosc en FZZ organisent des manifestations à Varsovie, Poznan, Gdansk, Katowice et Wroclaw, ainsi qu’une campagne d’information dans les entreprises.



Bulgarie



Dans plusieurs villes, le syndicat Podkrepa appelle à une participation massive à des « forums publics », pour l’emploi et contre la politique européenne d’austérité.



Grande-Bretagne



Manifestation le soir au St. James Park à Londres, organisée par l’Association of Trade Union Councils à Manchester ; les étudiants font des lunch-actions à Oxford et Cambridge, et une action internet du TUC. Actions aussi à Liverpool et Glasgow.



Autriche



Action de solidarité de l’ÖGB à Vienne et dans d’autres villes, durant lesquelles le plus possible de cartes postales de solidarité seront rassemblées à destination des syndicats grecs. Cette action a aussi lieu sur internet.



Pays-Bas



Réunion d’action du FNV construction à Woerden avec intervenants de divers Etats membres européens. Action également à Rotterdam devant le quartier général d’Unilever. Le 14 novembre le FNV ouvre aussi un point-contact pour les « contrats-miettes ».



Luxembourg



Les organisations syndicales LCGB et OGBL font des actions aux portes de nombreuses entreprises en distribuant des tracts.



Lettonie



Actions du mouvement de jeunes du syndicat LBAS.

Danemark



Les trois confédérations syndicales font une action commune à Copenhague. Le syndicat FTF organise un congrès.



Finlande



Actions médias des syndicats SAK, STTK et Akava. Les syndicats iront remettre leurs revendications au commissaire européen Olli Rehn.



Et en Belgique , nombreuses grèves .



La CES appelle également à un rassemblement devant le quartier général de la Commission européenne (Berlaymont), à 12 heures. Des dirigeants syndicaux belges et européens y prendront la parole. LE PRIX NOBEL DE L'AUSTERITE SERA REMIS AUX DIRIGEANTS EUROPEENS !!!!