ricochetBasé à Charleville-Mézières depuis sa création, l'association "Centre international d'études en littérature de jeunesse" ( CIELJ) a été mise discrétement en liquidation judiciaire le 20 septembre 2010 ...alors que son activité de promotion de la littérature de jeunesse est mondialement connue grâce à un site internet ( www.ricochet-jeunes.org) qui connait des millions de connexions annuelles !??
LE CIELJ N'EST-IL PAS VICTIME D'UNE TENTATIVE "de récupération" de ses actifs liquidés ...pour continuer l'activité ailleurs , alors que -depuis des années, cette association a été financée en totalité par des fonds publics ( Etat, Région ,Conseil général et Ville de Charleville-Mézières) ! UNE PLAINTE POUR ABUS DE CONFIANCE ET POUR DETOURNEMENT D'ACTIFS VIENT D'ETRE DEPOSEE , empêchant l'offre de reprise( déposée auprés du tribunal de commerce) pour UN EURO (sic) du site internet et des 40000 livres du stock , de passer dans les mains d'une association SUISSE?
Rappelons que -depuis 2008, le Cielj est présidé par un illustrateur suisse vivant aux USA , qui avait embauché un directeur parisien ....pratique pour une association dont toute l'activité est à Charleville-Mézières !! Selon nos informations , les dépenses ( tant en salaire directorial qu'en frais ) auraient explosé depuis cette "mutation interne" ...au point que le dernier trésorier aurait refusé de certifier les comptes avant de démissionner !! ...ce qui a conduit à la cessation de paiement !
Plusieurs QUESTIONS se posent : - alors que la valeur du site internet est inestimable ( tous les chercheurs ,enseignants et éditeurs le consultaient) , un tribunal de commerce aurait-il pu accepter sans sourciller un euro de reprise? Pourquoi les administrateurs du CIELJ , et notamment son vice-Président ( Mr J.jeanteur) , ainsi que les représentants de la ville de Charleville, n'ont-ils pas tiré la sonnette d'alarme vis à vis de l'ensemble des subventionneurs publics ?fin 2008, Mr Marquet ( élu municipal ) avait aussi démissionné du poste de trésorier du CIELJ ....pourquoi ...alors qu'une convention de reprise était en négociation avec la ville ! pourquoi le conseil d'administration s'est-il enfermé dans l'opacité depuis plusieurs années ?quid de l'instruction des dossiers de subventions publiques? pourquoi le personnel ( dont la compétence fait autorité) n'a-t-il pas été consulté par les élus locaux ???
Le site RICOCHET -jusque-là en accés libre et gratuit , pourrait générer d'importantes recettes s'il devenait commercial : ceci explique-t-il cela ???
LES APPORTEURS DE FONDS PUBLICS N'AURAIENT-ILS PAS INTERET A SE PORTER PARTIE CIVILE DANS CE DOSSIER ET A REINVESTIR DANS CETTE ASSOCIATION POUR RELANCER UN DES FLEURONS INTELLECTUEL DES ARDENNES ? Le CIELJ semble parfaitement viable ...à condition de ne pas sacrifier la promotion de la littérature sur l'autel de l'argent-roi !