Loin d'être des oeuvres d'art , les tags et graffittis envahissent depuis des mois le centre-ville de Charleville-Mézières : bâtiments municipaux , commerces , habitations publiques ou privées ....toutes les rues de l'hyper-centre sont taguées : la place Ducale ( voir notre photo) , bijou architectural commence aussi à être menacée !!

Le tag attire le tag : toutes les villes le constatent ! à Charleville-Mézières , il semblerait que la municipalité ait abandonnée toute politique anti-tag !?



Rappelons que la lutte anti-tag dépend d'abord de la police nationale : encore faut-il que collectivités et citoyens déposent des plaintes le plus rapidement possible pour dégradation de patrimoine !!

De nombreuses municipalités ont mis en place un dispositif anti-tag efficace : - d'abord en déposant plainte à chaque dégradation ( voir notre photo du marché couvert !!) , - ensuite en invitant la population et les bailleurs sociaux à faire pareil . Ensuite , il y a les interventions directes des services municipaux sur les bâtiments appartenant à la ville , et la mise à disposition des propriétaires victimes d'entreprises spécialisées avec lesquelles une convention est négociée pour garantir les meilleurs prix et la qualité du "détaguage" !                                On sait aussi que le taguage est l'oeuvre d'une poignée de gamins en mal de reconnaissance : donnons-leur quelques murs d'expression ! mais il convient aussi d'impliquer la population dans la lutte contre le vandalisme : c'est la RAPIDITE DU NETTOYAGE qui permet - selon les sites internet de nombreuses villes , d'éradiquer une bonne partie des dégradations !

Il faut bien avoir UNE POLITIQUE ANTI-TAG et une ligne budgétaire correspondante ! les citoyens de Charleville-Mézières l'attendent en 2013 !