journauxl'a Le collectif "Sauvons nos journaux" dénonce les interventions intempestives du président Bachy auprés de la ministre de la communication ....pour tenter d'orienter la désignation du repreneur du groupe Hersant en Champagne-Ardenne !!

Je vous livre l'analyse du collectif : le positionnement de Bachy est d'autant plus inquiétant que tous les lecteurs de L'Ardennais-L'Union avaient constaté les dérives ultra-droitières de la ligne éditoriale de Mr Tillier !!!

Le président Bachy a perdu le Nord !

"L’association « Sauvons nos Journaux » a pris connaissance des deux courriers adressés les 23 et 26 octobre derniers par Jean-Paul Bachy, président de la région Champagne-Ardenne, à Aurélie Filipetti, ministre de la Culture et de la Communication.



Alors que le groupe Rossel a annoncé, le 20 octobre dernier, par voie de communiqué, qu’il avait été retenu par le groupe GHM pour le rachat du Pôle CAP, et que les comités d’entreprises sont convoqués la semaine prochaine pour avis sur ce projet de cession, M. Bachy revient à la charge de façon incompréhensible et scandaleuse en accordant un soutien absolu à messieurs Jean-Pierre Brunois, candidat infructueux à la reprise, et Jacques Tillier, ex-PDG de l’union.



L’association « Sauvons nos Journaux » est particulièrement consternée par cette manoeuvre.



D’abord, nous constatons avec stupeur que M. Bachy s’appuie sur des données complètement erronées notamment sur le plan économique.



Non, M. Tillier n’a pas « fait un travail méritoire, en ramenant les comptes à l’équilibre, tout en améliorant la qualité du journal » comme veut le faire croire à tort M. Bachy.



Le Pôle CAP de GHM est dans le rouge depuis plusieurs années :



- son résultat net consolidé est de – 4,07 millions d’euros pour l’exercice 2011 ;

- des pertes de près de 8 millions d’euros sont envisagées pour l’exercice 2012



Le président de région a une drôle de définition de l’équilibre budgétaire ! ! !



Comment peut-on nier ou ignorer à ce point d’aussi graves réalités économiques et se permettre d’affirmer quelle est la bonne solution pour la reprise du Pôle CAP de GHM ?



La position de M. Bachy est d’autant plus choquante qu’elle provient d’un élu qui engage, par sa signature, la collectivité qu’est la région Champagne-Ardenne. Nous osons espérer que les élus régionaux ont été informés de l’engagement pris par leur président.



Quant à la prétendue « amélioration de la qualité du journal » par M. Tillier, elle se pose là. Nous avons pu constater, salariés et lecteurs, une dérive évidente de la ligne éditoriale qui a nuit gravement à l’image de nos titres.



Nous sommes convaincus que la plupart des salariés, de tous métiers, de toutes entreprises du Pôle CAP de GHM sont heureux et soulagés de tirer un trait sur cette période.



Non, les projets de messieurs Brunois et Tillier ne suscitent pas un « consensus beaucoup plus large avec les partenaires sociaux (journalistes et ouvriers de l’imprimerie) » comme l’écrit encore M. Bachy. Ces projets n’ont pas été présentés au personnel. Et messieurs Brunois et Tillier n’ont apparemment pas pris la peine de les coucher sur papier puisque M. Bachy prend pour seule référence écrite un « mémorandum déposé par le syndicat CGT ». Que contient-il ? Seuls la CGT et M. Bachy le savent.



Au cours des longs paragraphes d’éloges réservés à « son nouvel ami », il est particulièrement choquant de voir M. Bachy se féliciter que M.Tillier n’ait pas « hésité » à prendre « clairement parti, lors de la dernière élection présidentielle, pour François Hollande » (sic).



Est-ce cela l’indépendance des journaux et la liberté de la presse ? Est-ce l’avenir que promet le président du conseil régional de Champagne-Ardenne aux titres du Pôle CAP ? Veut-il que nos journaux soient ceux d’un seul syndicat, d’un seul parti, d’un président, d’un clan ?



L’association « Sauvons nos Journaux » s’oppose catégoriquement à de telles perspectives et continuera à se battre pour un avenir sain et constructif."