l'a Communiqué de l'Association des élus communistes et républicains des Ardennes :

Charleville-Mézières, le 30 mai 2012

Déclaration

Restructuration dans la presse, c’est l’emploi et le pluralisme qui trinquent

Après la liquidation des parutions gratuites du groupe Hersant, « Paru Vendu », entrainant la suppression de plus de 2000 emplois, c’est maintenant le pôle presse de Champagne Ardenne-Picardie qui est dans la tourmente. Sous prétexte de difficultés financières, un rapprochement avec le groupe Belge ROSSEL entrainerait la disparition de 270 emplois. Ce serait les ouvriers de la production et les journalistes qui seraient touchés. Cette restructuration qui concerne dans notre région, les titres l’Union et l’Ardennais intervient dans un contexte de modification profonde de l’organisation de la presse écrite. Monsieur Philippe HERSANT, qui est connu dans la profession comme un prédateur du pluralisme et de l’emploi, sévit à nouveau.

Avec ce dossier, c’est l’avenir de la presse d’information qui est en jeu. L’emploi, l’avenir du pluralisme sont directement visés. La presse n’étant pas une marchandise, il faut combattre les financiers qui jouent au Monopoly avec les journaux cherchant à faire le profit maximum. Aujourd’hui, le groupe Hersant se désengage pour privilégier son groupe Suisse. Il est indispensable de donner du temps pour une véritable négociation où les représentants des salariés pourraient faire prévaloir d’autres solutions que les licenciements.

Il est urgent que les Pouvoirs publics interviennent et imposent un moratoire permettant d’ouvrir réellement le débat. Les communistes soutiennent les salariés qui défendent leurs journaux et l’emploi.

Sylvain DALLA ROSA