ville 001 L'agence nationale des titres sécurisés (ANTS) , installée depuis 2009 au dessus de La Poste centrale de Charleville-Mézières , fait l'objet de fréquentes déclarations des élus de droite ( Mme Poletti et Mr Ravignon) ....qui prétendent être à l'origine de sa création ! Rappelons d'abord que -sur une centaine d'emplois créés , 95% sont des postes précaires de 3 ans maximum ! rappelons aussi que ce sont les contribuables ardennais qui - par conseil général interposé , ont financé les travaux à hauteur de plusieurs millions d'euros ( voir mon billet du 10/02/2009 sur ce blog) : la droite a fait PAYER LES ARDENNAIS POUR AVOIR LE DROIT DE TRAVAILLER !

Cerise sur le gâteau , on découvre aujourd'hui , grâce à un rapport du Sénat ( voir ci-dessous) , que l'investissement de l'Etat , loin d'être une faveur pour les Ardennes ....lui permet de faire de sérieuses économies par rapport aux prix pratiqués dans le foncier en région parisienne : ainsi , LES BUREAUX DE LA RUE DE L'EGLISE (à Charleville) LOUES A L'ANTS SONT PAYES A LA VILLE PRESQUE 6 FOIS MOINS CHERS QUE CEUX que l'ANTS utilise à Levallois-Perret !!!...commune umpiste !

Extrait du rapport :

L'ANTS dispose d'une double implantation immobilière, d'une part à Levallois-Perret33(*) et d'autre part à Charleville-Mézières34(*).

L'implantation du siège de l'ANTS à Charleville-Mézières et de son service de gestion répond à un souci d'aménagement du territoire et de réductions des coûts.

En effet, le service de gestion de l'ANTS constitue le service le plus étoffé de l'agence (environ 80 personnes) et se caractérise par une activité de centre d'appel dont l'implantation en Ile-de-France n'aurait pas présenté d'intérêt, ni en terme de recrutement (fort turn-over dans ces activités), ni en terme de coût du foncier et plus généralement de coût du fonctionnement. L'activité du centre d'appel est par définition une activité délocalisable en province.

Il apparaît par ailleurs indispensable que l'ANTS, particulièrement en phase de développement des projets, dispose d'une antenne en Ile-de-France afin de suivre les activités en lien direct avec les ministères, la CNIL et les entreprises prestataires de services d'ingénierie. Les services de l'agence en Ile-de-France représentent un sixième du total des effectifs.

L'ANTS à Charleville-Mézières

L'ANTS est locataire des immeubles qu'elle occupe dans le chef-lieu des Ardennes.

Concernant le service de gestion, le bailleur est le Conseil général des Ardennes.

Le bail concerne une surface d'environ 1.700 m² pour un loyer trimestriel de 62.415 euros, soit un prix au m² de 11,80 euros par mois. Il s'agit d'un bail avec option d'achat.

Les locaux du siège de l'ANTS sont, pour leur part, loués à la commune de Charleville-Mézières. Ces locaux occupent une surface de 473 m² pour un loyer mensuel de 2.838 euros, soit un prix au m² de 6 euros.

Par comparaison, les locaux de l'agence à Levallois-Perret sont d'une surface de 566 m² pour un montant mensuel du loyer de 9.993 euros, soit un loyer de 28 euros au m².

Source : ANTS




Il est clair que l'ANTS est venue à Charleville uniquement pour réduire ses coûts de fonctionnement , non seulement par rapport au prix du foncier ardennais , mais aussi par rapport aux bas salaires liés à la précarité des contrats et au marché tendu de l'emploi des Ardennes !! HONTE AUX ELUS DE DROITE QUI CHERCHENT A UTILISER ELECTORALEMENT CETTE IMPLANTATION FINANCEE PAR LES CONTRIBUABLES ARDENNAIS EUX-MEMES : voilà une preuve locale de la politique du mensonge sarkozienne !!!