jaures Critique littéraire à "La Dépêche du midi" sous le pseudonyme de Le Liseur , Jean Jaurés avait écrit - dès le 5 DECEMBRE 1895 , un long article sur "l'illimité de la jeunesse " du poète de Charleville !
Quelques extraits : ...." Quel curieux artiste qu'Arthur Rimbaud ! il est mort à l'âge de trente sept ans ,en revenant de la côte d'Afrique où il faisait un large commerce; et depuis l'âge de vingt ans ,il ne faisait plus de vers . Ce sont donc des vers d'entre seize et vingt ans qui nous sont donnés ici,et à l'exception de deux ou trois pièces banales, ils sont exquis ,par une sorte de fantaisie aigüe, par une étrange puissance de rêve à la fois ironique et tendre .Je ne rappelle pas son fameux sonnet sur la coloration des voyelles: "A noir ! E blanc, I rouge, U vert, O bleu ...". Il a le tort grave d'avoir donné à toute l'oeuvre ,pour le public qui n'y regarde guère ,un air de bizarrerie voulue . Et pourtant ,peu de poètes ont eu plus de spontanéité dans la fantaisie. .....arthur
...Mais c'est à mon sens , dans le "Bateau ivre" ,que le talent de Rimbaud donne toute sa mesure. C'est un de ces merveilleux rêves d'aventure infinie qui hantent les riches âmes d'adolescents. Un bateau a perdu ses conducteurs ,et il va seul à travers toutes les aventures de la mer ,pour demander enfin le repos en une pauvre et somnolente flaque d'eau......
...Je ne crois pas que jamais la pleine liberté du rêve ,échappant soudain à tous les artifices de la conduite humaine,ait été traduite avec plus de puissance . Il faut lire cela ,je vous assure : vous retrouverez un moment cette étrange sensation " d'illimité" que nous avons parfois aux heures de la première jeunesse."....
Faut-il rappeler que Rimbaud était décédé en Novembre 1891 ....c'est dire le côté visionnaire de Jaurés : LE VOYANT POETIQUE ET LE VOYANT POLITIQUE SE CONFONDENT POUR CHANGER LA VIE !!! !