arden08 Une récente note de la CEVE (cellule de veille économique du conseil régional ) aborde la situation de plusieurs entreprises en difficulté :

- sur Electrolux ( 419 salariés) , les informations sont antérieures aux petites avancées dûes à la réunion de Bercy , mais on apprend qu'un repreneur local potentiel des Ets Deville à Charleville aurait un projet pouvant associer le site d'Electrolux au cas où ...

- sur Tecsom (151 salariés) , selon la nouvelle direction , une économie de 100000 euros/mois est nécessaire en 2013 , d'où la suppression de 24 postes ! Suite à la procédure PSE , on apprend que le conseil régional a adressé un courrier à l'entreprise lui annonçant la déchéance des conventions d'aides et leur remboursement ! ....

-Sur PSA Charleville ( 2100 salariés+125 intérimaires) , on apprend que 96 licenciements sont prévus au premier semestre 2013 !!!

-Sur Visteon (748 salariés) , un PSE a été mis en place en décembre dernier concernant la suppression de 112 postes . Une autre délocalisation vers la Hongrie est annoncée .....alors que l'activité de climatiseurs a été cédée à un groupe coréen- HALLA ! bizarrement , ce repreneur est un groupe dans lequel VISTEON EST ACTIONNAIRE MAJORITAIRE !! comprenne qui pourra : que cache ce scénario ?

-sur Deville à Charleville(127 salariés) , le dirigeant aurait donné un mandat de cession à la banque Rothschild ( celle-là même qui avait mis en place le LBO à La Buvette ) . Les besoins de financement sont estimés à 1,3 kfe . Un repreneur serait sur les rangs ( voir chapitre sur Electrolux ??) .

A travers ces exemples , on se rend compte que le développement de l'industrie ardennaise passe par une toute autre politique économique que celle de l'austérité , prônée par l'Europe et suivie par le gouvernement : UNE LOI INTERDISANT LES LICENCIEMENTS BOURSIERS ET DONNANT DE NOUVEAUX DROITS AUX TRAVAILLEURS DEVIENT UNE EXIGENCE ABSOLUE POUR PRESERVER NOS ENTREPRISES ARDENNAISES !

Soutenir cette idée stratégique est une des conditions du vote du projet de loi déposé par LE FRONT DE GAUCHE : sans intervention massive et unitaire des salariés , la loi du profit immédiat conduira nos Ardennes dans le mur de la zone franche !