chooz 003 La catastrophe épouvantable qui frappe le Japon , exige d'abord une solidarité internationale sans faille . Comment un pays aussi développé que le Japon ,aussi aguerri aux problèmes sismiques , a-t-il-pu s'exposer à une pollution nucléaire sans précédent ? autrement dit, ce tsunami relance le questionnement sur le niveau de risque inhérent à la production d'énergie par fission de l'atome !
Un examen sérieux des risques et des atouts de l'énergie nucléaire n'oppose pas des antinucléaires qui seraient adeptes du retour à la chandelle , à des pro-nucléaires prêts à irradier la planète pour satisfaire leurs manies productivistes ! UN VASTE DEBAT PUBLIC ET TRANSPARENT DOIT S'ENGAGER AUTOUR DE L'UTILISATION DU NUCLEAIRE , à commencer dans les régions où sont implantées les usines ,comme à CHOOZ , dans les ARDENNES !
Ces dernières années , la centrale nucléaire de Chooz a connu plusieurs incidents ( voir par exemple mon billet du 27/08/2008!!) , et les syndicats CGT ont exigé plus de transparence et plus de formation pour faire face aux problèmes . UN AUDIT PUBLIC SUR LE BON ETAT DES CENTRALES DOIT REMPLACER L'OPACITE HISTORIQUE DES INFORMATIONS DIVULGUEES AUX POPULATIONS par EDF.
Ce soir , à Charleville-Mézières (08) , à l'appel de Attac et de EE-les verts, une cinquantaine de citoyens se sont réunis place Ducale et ont observé une minute de silence pour les milliers de morts japonais : ils ont demandé un référendum sur l'avenir du nucléaire en France .
De son côté, le PCF A FORMULE DES EXIGENCES DE TRANSPARENCE COMPLETE et une audition par le Parlement des autorités de sureté nucléaire : plus que jamais , il est nécessaire que la filière nucléaire reste dans le DOMAINE PUBLIC POUR GARANTIR LA SECURITE DE SON UTILISATION .
Pour l'avenir , un vaste débat citoyen est nécessaire pour définir ensemble les différentes sources d'énergie dont l'humanité a besoin pour satisfaire L'INTERET GENERAL et non pas les marchés financiers .