A l'appel du collectif "Pas de bébés à la consigne" , les professionnels de la petite enfance ont fait grève aujourd'hui pour dénoncer un projet gouvernemental qui menace la qualité de l'accueil dans les créches . Ce décret assouplirait les modalités d'encadrement des tout-petits , ainsi que la qualité des activités .
A Charleville-Mézières (08) , une délégation des personnels territoriaux (CGT et FO) a été reçue en préfecture pour dire au gouvernement que l'on refuse "la grande braderie des modes d'accueil" qui ne répond qu'à "une logique d'économie " sur le service public de la petite enfance ....alors que -dans le même temps, des milliers de postes d'enseignants sont supprimés en école maternelle, ce qui ne permettra plus aux familles qui le souhaitent de scolariser leurs enfants de 2 ans !!                               En réalité, le tandem Sarkozy/Morano cherche à mettre en place la directive européenne "services" (ex-bolkenstein) qui inclut le secteur de l'accueil des petits enfants dans le champ concurrentiel et ouvre la porte à la suppression à terme des subventions aux établissements publics ! LES BEBES SONT-ILS DES MARCHANDISES ?
Les Ardennes seront-elles un territoire d'expérimentation de ce mode "discount" de garde d'enfants ? il faut savoir qu'une créche privée est en projet à Charleville-Mézières ( rue du préfet Frain) ...alors que nous sommes un des rares territoires où il n'y a pas une seule créche départementale !! heureusement , grâce à l'intervention des administrateurs syndicaux , une demande de subvention a été refusée( pour ce projet) par la CAF des Ardennes ! Peut-on raisonnablement confier des bébés demain à des structures privées guidées par la rentabilité ? TOUS ENSEMBLE , parents et professionnels , refusons cette logique d'utilisation des petits enfants pour gagner de l'argent au détriment de leur sécurité ,que la droite veut mettre en place discrétement !