Nouveau débrayage d'une heure ,ce matin ,à la CAF de Charleville-Mézières à l'appel du syndicat CGT : largement suivi par le personnel, ce mouvement avait pour but d'exiger le remplacement de tous les départs , des embauches en CDI et une revalorisation des salaires . C'est une "situation catastrophique ,du jamais vu" ont dit les représentants du personnel ,et de dénoncer des conditions de travail désastreuses qui se traduisent pour les allocataires par des retards importants de traitement des dossiers , des attentes aux guichets et au téléphone qui s'allongent ....il y a une moyenne de 5000 à 7000 pièces en retard de traitement dans les Ardennes !!
Les chiffres d'activité donnés au conseil d'administration (qui se tenait aussi ce jour) prouvent le bien-fondé des revendications du personnel : flux de courrier en hausse de 16% en 2009, volume des visites particulièrement élevé suite à l'opération renouvellement des droits, trés forte hausse des appels téléphoniques liée au chômage partiel ,allongement anormal du traitement des minimas sociaux, dégradation forte des temps d'attente aux guichets ...etc ...LES CAF SONT AU BORD DU GOUFFRE , voilà la réalité de la politique du gouvernement ! IL FAUT DES EMBAUCHES IMMEDIATES POUR REDRESSER LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE LA PROTECTION FAMILIALE ET SOCIALE !
Les surcharges de travail liées au RSA n'expliquent pas tous ces reculs : ils sont la conséquence de la RGPP (révision générale des politiques publiques) qui réduit le nombre d'agents ...selon les normes imposées par les traités européens ,que nos élus UMP appliquent avec zèle !
Le conseil d'administration a néanmoins adopté le "contrat pluriannuel d'objectifs et de gestion 2009-2012" ...qui ne donne aucun moyen financier supplémentaire à la CAF des Ardennes ! seuls les syndicats CGT et FO ont voté contre ce recul du service public !(Cfdt,Cgc et Cftc ont une nouvelle fois joint leurs voix résignées à celles du Medef , de l'Upa et de l'Udaf pour accepter ce contrat de rabais !!) : PLUS QUE JAMAIS, LA MOBILISATION DES ALLOCATAIRES ET DES SALARIES S'IMPOSE POUR QUE L'OFFRE GLOBALE DE SERVICE DE LA CAF DES ARDENNES REPONDE AUX BESOINS DES FAMILLES .