0elect Depuis presque 2 ans , la multinationale suédoise Electrolux avait annoncé son intention de fermer l'usine de Revin(08) pour délocaliser la production en Pologne ...alors qu'elle réalise d'importants PROFITS dans les Ardennes ! Après de multiples manœuvres de division des travailleurs , la direction avait réussi à faire admettre un plan social qui supprime plus de 200 emplois et qui ne prévoit que la reprise de 186 postes par l'entreprise SELNI ....dont la solvabilité est plus que douteuse !!?? Il est vrai que l'intersyndicale emmenée par une CFDT majoritaire n'a jamais mené de réelle lutte contre ces délocalisations abusives : toutefois , comme la résistance commençait à s'organiser depuis quelques semaines autour du syndicat FO , la direction a tout mis en œuvre pour que les syndicats "organisent" un réfèrendum sur la question suivante : "Etes-vous d'accord avec le plan social qui vous est proposé par Electrolux ?" . Ce lundi , sur 376 inscrits , il y a eu 342 votants ,5 votes blancs , 142 votes "non" ...et 195 votes "oui" !!!!!

CE VOTE EST UN BIEN TRISTE JOUR POUR LE MOUVEMENT OUVRIER ARDENNAIS : il traduit la désespérance d'une majorité d'ouvriers qui ont donc avalisé leur propre suppression d'emplois et accepté la délocalisation d'une entreprise rentable au plus grand profit des ACTIONNAIRES D' ELECTROLUX !

Certes , des miettes vont être distribuées aux 130 pré-retraités ( prime de 25000 euros et 85% du salaire net jusqu'à la date effective de la retraite!) ...la direction d'Electrolux a payé sa victoire provisoire au minimum !

Une partie des salariés a crié sa colère : "le plan , je n'y crois pas .Le Non aurait dû largement l'emporter . Il y a des faux-culs ", s'est exclamé un délégué CGT ...tandis qu'un autre délégué démissionnaire disait "on n'a rien fait pour obtenir ce qu'on veut. On ne s'est même pas battu: la direction nous a mis un ultimatum et on n'a rien fait ." ....

Face à ce constat , et alors que le travail a repris hier dans une ambiance délètére , plusieurs questions sont posées : - pourquoi le syndicat majoritaire n'a-t-il jamais appeler à combattre par la grève les délocalisations ? -pourquoi la CGT a-t-elle accepté trop longtemps de suivre cette stratégie suicidaire pour l'emploi ? - la politique de renoncement et de trahison de la Gauche suivie par Hollande n'a-t-elle pas renforcé le fatalisme : en refusant de faire voter une loi INTERDISANT LES LICENCIEMENTS BOURSIERS , la majorité PS a ouvert un boulevard au Medef et aux actionnaires qui ne travaillent que pour leurs profits !

C'EST AU COUT DU CAPITAL QU'IL FAUT S'ATTAQUER : le coût du capital ruine notre pays et nos Ardennes en particulier ! TOUS ENSEMBLE , LES ARDENNES QUI SOUFFRENT DOIVENT SE REAPPROPRIER LA POLITIQUE SOUS PEINE DE DEVENIR DES ESCLAVES DES TEMPS MODERNES !

Ceux qui vivent sont ceux qui luttent , c'est le vrai mot d'ordre des communistes de Revin , les seuls à avoir soutenu les Electrolux depuis le premier jour !