Bienvenue sur le blog de
Jean-charles Vanbervesseles Debout les Ardennes qui souffrent

politique

Fil des billets

Carmaux : Hollande trahit Jaurés ...au nom du Medef !!

0Jaurès_dans_les_ardennes

Il y a tout juste 110 ans, Jean Jaurès, qui entamait les 10 dernières années de sa vie, couchait sur le papier le premier éditorial du journal l'Humanité intitulé "Notre but".

Quel était celui de François Hollande aujourd'hui à Carmaux ? Après la déroute des municipales, la première sortie présidentielle, à Clermont-Ferrand, a été ruinée par l'affaire Aquilino Morelle. Aujourd'hui, le déplacement dans le Tarn ne fera pas oublier le programme de stabilité, sitôt achevé le conseil des ministres, envoyé à la commission européenne.

Nous viens alors une première pensée de Jaurès, "Non, la trahison n'est pas la condition suprême du pouvoir. Elle n'est pas la loi souveraine des démocraties".

Sur un point, et un seul, le Président a rendu hommage au grand homme, "quand les hommes ne peuvent pas changer les choses, ils changent les mots". Les feuilles du discours du Bourget envolées aux quatre vents du traité Sarkozy-Merkel, de la rigueur budgétaire, du dogme des 3% et du dynamitage des services publics et du marché du travail, François Hollande a donc changé le mot de "socialisme" par "compétitivité", et celui de "changement" par "renoncement".

Depuis son élection, et bien avant en vérité, François Hollande "est tombé, de cascade en cascade, dans ce bassin stagnant" d'où il pense pouvoir rendre hommage à Jaurès alors qu'il fait la politique de Gattaz.

Rappel : le livre de Didier Bigorgne , Jaurès dans les Ardennes , sera mis en vente dans toutes les bonnes librairies à partir du 25 avril !!

12 avril : la vraie GAUCHE est dans la rue contre la politique d'austérité du PS !

12042

12043

LE PS EST DEVENU UN PARTI DE DROITE ....l'aveu qui vient de l'intérieur !!

cleonard Le député des Ardennes , Christophe Léonard , faisait partie des 87 députés socialistes qui "menaçaient" de ne pas voter la confiance au gouvernement Valls !

Ayant finalement -comme la plupart de ses collègues , fait allégeance au pouvoir ( il n'y a eu que 11 abstentions PS!!) en votant la confiance à Valls , Christophe Léonard publie ce jour sur son compte Facebook un communiqué dont je vous livre ci-dessous le premier paragraphe :

...".Aujourd’hui, il n’existe pas d’alternative parlementaire majoritaire à Gauche. La créer demain suppose un renouvèlement parlementaire que seule une dissolution peut permettre. Dans le contexte politique du moment, ce serait faire le jeu des droiteS. Or, je suis de Gauche."....

OUI , vous lisez bien ...IL N'EXISTE PAS D'ALTERNATIVE PARLEMENTAIRE MAJORITAIRE A GAUCHE ....ainsi , notre député PS doit être bien mal à l'aise pour écrire que la majorité de son parti n'est plus à GAUCHE !...encore plus quand il utilise cet argument pour justifier son soutien à Valls , symbole de la droitisation du PS !!ne marche-t-il pas sur la tête ?

Ces gens-là nous conduise dans le mur : il FAUT LES DEGAGER VITE FAIT ! VEULENT-ILS NOUS FAIRE MARCHER AU PAS CADENCE DU FN A CAUSE DE LEUR IRRESPONSABILITE POLITIQUE ??

DEBOUT LES MILITANTS SOCIALISTES DE BASE , ne les laissez pas faire , VOS ELUS VONT NOUS TUER politiquement ...et pour longtemps ! ENTREZ EN RESISTANCE AVEC LE FRONT DE GAUCHE !

Ch.Léonard , député PS des Ardennes , vote la confiance à Valls ..... rien vu , rien entendu aprés les municipales !!

0valls Malgré leurs rodomontades purement verbales , la majorité des députés du PS - dont Christophe Léonard , a voté sans broncher la confiance au nouveau gouvernement Valls ....qui tourne toujours plus vers la droite et les cadeaux par milliards au patronat !!

Communiqué du PCF :

Après la débâcle électorale des élections municipales et l'expression, par le vote ou l'abstention, d'un rejet de la politique gouvernementale menée depuis le début du quinquennat, pour toute réponse, Manuel Valls propose de ne rien changer à ce qui vient d'être sanctionné. Il le fait avec brutalité, en enfilant des gants de boxe pour trahir la gauche et les promesses de changement.

Les femmes et les hommes qui se reconnaissent dans les valeurs de gauche auront en effet face à eux un premier ministre de combat qui entend, dans la continuité des politiques menées par la droite puis par le gouvernement Ayrault, poursuivre la destruction de notre modèle social et républicain.

La déclaration de politique générale de Manuel Valls est le programme rêvé par la droite et le Medef. Le patronat réalise un carton plein avec le pacte de responsabilité et l'évolution sur la fiscalité des entreprises sans la moindre contre-partie. Toutes ses revendications sont reprises avec une gigantesque trappe à bas salaires avec l’exonération totale des charges pour un SMIC. Au nom de la « solidarité », la baisse des cotisations sociales salariales, qui avait été proposée en son temps par Laurence Parisot, vient compléter la feuille de route d'un premier ministre dont le monde du travail, la jeunesse et les territoires ont tout à craindre.

Dans cette déferlante d'upercuts, Valls a retenu ses coups en un seul moment, en ne donnant pas le détail des 50 milliards d'euros prélevés dans les caisses de l'Etat, de la sécurité sociale et des collectivités territoriales. Les députés socialistes auraient-ils, ce jour, pu en supporter davantage. Cette véritable bombe a retardement est programmée dans les prochains jours. Hollande et Valls sont minoritaires à gauche et dans le pays sur leurs intentions réelles. La crise politique et démocratique va donc se durcir et la situation sociale s'aggraver. Jusqu'où tout cela peut aller ?

La question de la restructuration de la refondation de la gauche, en terme de projet et de rassemblement, est plus que jamais d'actualité. Elle se donne rendez-vous le 12 avril à Paris avec la manifestation contre l'austérité.

Hollande et la débâcle socialiste aux municipales : toujours plus à droite !!!

abstention1

Manuel Valls , le plus à droite des socialistes , a été nommé premier ministre : un comble peu rassurant au lendemain d'un déroute électorale générée par l'abstention historique du peuple de GAUCHE !!

Hollande ne change pas de cap politique : il conduit la France dans l'impasse de la politique d'austérité ! il faut combattre ces choix désastreux et reconstruire une vraie GAUCHE !

TOUS DANS LA RUE LE 12 AVRIL PROCHAIN A PARIS AVEC LE FRONT DE GAUCHE pour exiger une autre politique de L'HUMAIN D'ABORD !

Municipales 2014 : les bons scores du PCF censurés par les médias !!

pcf08

Les communistes peuvent légitimement ambitionner de demeurer la troisième force politique locale. Le PCF semble pouvoir tirer son épingle du jeu et maintenir sa place de 3e force politique locale. En perte de vitesse lors des dernières élections, les communistes ont bien résisté au premier tour des municipales dans différents bastions.

En Seine-Saint-Denis tout d’abord. Dans un scrutin marqué par un faible taux de participation (48,68%), le Front de gauche est arrivé en tête dans 7 des 10 villes qu’il dirige. A Saint-Denis, le Maire communiste sortant Didier Paillard, 60 ans, a rassemblé 40,22% des voix, contre 34,30% pour son challenger, le Député socialiste Mathieu Hanotin (34,30%). A Villetaneuse, Stains, Le Blanc-Mesnil, le vote rouge arrive également en tête, tandis que deux Maires Front de Gauche sortants, François Asensi à Tremblay-en-France et Gilles Poux à La Courneuve, ont été réélus au premier tour. Bémol de taille cependant, le PCF est devancé par des listes de droite à Bobigny, où la Maire sortante Catherine Peyge (40,39%) arrive en 2ème position derrière l’UDI Stéphane de Paoli (43,95%), ainsi que Saint-Ouen, où la Maire Jacqueline Rouillon (Front de Gauche) est devancée de 400 voix par l’UMP William Delannoy.

Même tendance dans le Val-de-Marne où à Ivry et Vitry, deux bastions communistes depuis les années 1920, les %aires sortants, Pierre Gosnat (49,69%) et Alain Audoubert (44,58%) arrivés largement en tête, devraient être assez facilement réélus au second tour. Scénario similaire à Champigny-sur-Marne, où le communiste Dominique Adenot, élu dès le premier tour en 2008, est en ballottage très favorable en ayant rassemblé 43,47% des suffrages. A Villeneuve-Saint-Georges, la PCF Sylvie Altman (38,88%), qui avait pris la ville lors du dernier scrutin, affrontera au second tour une triangulaire face à la liste d’union de la droite, Philippe Gaudin (31,8%) et le chef de file du FN dans le département, Dominique Joly, qui a attiré plus d’un quart des suffrages exprimés (26,05%).

La banlieue lyonnaise semble écrire un synopsis identique. Givors devrait rester communiste, de même que Vénissieux où la sortante Michèle Picard est arrivée en tête du premier tour avec huit points d’avance sur la droite et quinze sur le candidat socialiste. En revanche, Pierre Bénite, où la gauche était divisée, est tombée au profit du du DVD Jérôme Moroge et à Vaulx-en-Velin, la candidate du PS, la Députée Hélène Geoffroy, devance d’une courte tête le Maire sortant Bernard Genin (Front de gauche) et est donc en position de mettre un terme à plus de 60 ans de règne du PCF.

Le pôle « sud » résiste aussi. Facilement à Arles où le Maire communiste sortant Hervé Schiavetti est en ballottage favorable (37,95%) dans une triangulaire avec l’UMP et le FN ou à Martigues, le sortant Gaby Charroux rassemblant 49,90% des voix. En revanche, à Gardanne, le communiste Roger Meï, Maire depuis 1977, n’a pas été réélu au premier tour mais a tout de même réuni 36,14% malgré la concurrence de son ancien premier adjoint Jean-Brice Garella (27,90%) et du FN Clément Lepoittevin (19,26%). A Aubagne, le Maire Daniel Fontaine se retrouve en ballottage favorable, sa liste ayant recueilli 37,29% des suffrages mais est confronté à un second tour difficile, deux listes de droite présentes au premier tour ayant attiré de nombreuses voix : l’UDI (17,42%) et UMP (24,66) tandis que le FN a dépassé les 20%.

Mieux, des signes attestent que les communistes sont loin d’avoir remisé leurs ambitions. En Seine-Saint-Denis, Montreuil et Aubervilliers, pourraient revenir dans l’escarcelle du Front de gauche.

A Calais, le communiste Jacky Henin (22,60%) arrive devant le PS Yann Capet (19,72).

Pour le premier tour , ce sont déjà 67 VILLES QUI ONT REELU DES MAJORITES DIRIGEES PAR LE PCF !! ....on n'en parle pas dans les médias : l'actualité est braquée volontairement sur le Fn qui -malgré les apparences et un soutien médiatique scandaleux , n'a pas beaucoup progressé !!

C'est LE TAUX D'ABSTENTION DES DECUS DE LA POLITIQUE DE HOLLANDE QUI EST LE PLUS INQUIETANT !!!! J'invite tous les abstentionnistes à s'investir de nouveau dans la vie politique en adhérant sans tarder au Parti Communiste Français , la vraie GAUCHE ALTERNATIVE ,LAIQUE ET FRATERNELLE !

A GAUCHE ,ENSEMBLE POUR SEDAN ! ...une vraie liste alternative autour du PCF !

0regine Régine HENRY , conseillère municipale communiste sortante , vient de réussir un premier pari : mettre sur pied une vraie liste de Gauche pour les élections municipales à Sedan !

Il est vrai qu'à Sedan , depuis des années , le maire PS s'appuie sur la droite dans sa gestion de la ville : ..."la dimension sociale aura été , pendant ces 6 années , totalement ignorée . Nous avons par ailleurs , assisté à un maintien de la privatisation des services municipaux "...déplore Régine Henry !

Outre la défense des services publics , la liste communiste et apparentés s'oppose à la grande agglomération Sedan-Charleville qui va vassaliser la ville de Turenne ! ..." cette grande agglo -qui regroupe 65 communes et 130000 habitants , créée sans concertation avec la population , éloigne un peu plus les centres de décision et les services aux citoyens . Nous n'acceptons pas ce gigantisme qui , à terme, aura pour conséquence de dessaisir notre commune de ses prérogatives essentielles et qui risque de faire augmenter la fiscalité des ménages ."

Les sedanais ont de la chance : non seulement , ils vont pouvoir exprimer LEUR COLERE contre la politique d'austérité du gouvernement , mais en plus , ils peuvent compter sur la liste communiste et apparentés pour défendre les valeurs de la vraie Gauche , c'est à dire l'intérêt général de la France d'en bas !

Cerise sur le gâteau , la benjamine des candidats se trouve sur la liste "A GAUCHE ,ensemble pour Sedan" ! ...l'avenir appartient à ceux qui luttent clairement à GAUCHE pour rassembler les Ardennes qui souffrent !

Le coût du capital : plus de dividendes que d'investissements !!!!!!!

OFRBS-FRANCE-BOURSE-VALEURS-20080923 Les entreprise cotées au CAC 40 ont distribué en 2013 plus de dividendes qu'elles n'ont investi !! ...je publie ci-dessous un excellent article de la revue Alternatives économiques :

Les résultats du CAC 40 pour 2013 soulignent encore une fois combien le coût du capital pèse sur le tissu productif français : avec des profits en baisse de 8 %, les grandes entreprises augmentent leur distribution de dividendes de 6 %, au détriment de l’investissement.

En 2013, les entreprises du CAC 40 ont réalisé 48 milliards d’euros de profits, en diminution de 8 % par rapport à 2012. La croissance en panne dans la zone euro, le ralentissement des pays émergents, l’appréciation de l’euro et des dépréciations d’actifs se combinent pour expliquer ces moins bonnes performances.

Pour autant, les actionnaires de ces entreprises vont ressortir gagnants de cette baisse de forme puisque les dividendes progressent de 6 % pour s’établir à 39 milliards d’euros. Ainsi, un peu plus de 80 % des profits du CAC 40 sont utilisés à la distribution de dividendes.

85 % des profits partent en dividendes

Est-ce une année exceptionnelle ? Aucunement. A la fin des années 1980, toutes les entreprises non financières – cela va donc au-delà du CAC 40 - distribuaient 30 % de leurs bénéfices en dividendes. En 2012, c’était 85 % ! Et la tendance est croissante ces 25 dernières années. Lorsque les entreprises françaises créent de la richesse, elles ne privilégient ni l’investissement pour préparer l’avenir et renforcer leur compétitivité, ni l’emploi, mais la rémunération des actionnaires.

2,6 fois plus de dividendes que d’investissements !

On en est arrivé à une situation où, alors qu’au début des années 1980 les sommes dépensées pour les dividendes représentaient la moitié de celles consacrées à l’investissement net (l’investissement brut auquel on retire la consommation de capital fixe due à l’usure et à l’obsolescence des machines anciennes), aujourd’hui elles représentent 2,6 fois plus que les dépenses d’investissement !

Cette situation pénalise déjà le secteur productif français qui accumule les décennies de sous investissement chronique. Elle risque également d’entretenir la méfiance des investisseurs internationaux qui, selon le dernier sondage mensuel de Bank of America Merril Lynch, souhaitent une augmentation des dépenses d’investissement des grandes entreprises à une majorité de 58 %.

Un véritable pacte de responsabilité, celui qui « responsabiliserait » les chefs d’entreprise français et leurs actionnaires, devrait mettre sur la table la nécessité de privilégier l’investissement avant les dividendes.

Au milieu des années 1970, le chancelier allemand Helmut Schmidt avait énoncé un théorème devenu célèbre : « les profits d’aujourd’hui sont les investissements de demain et les emplois d’après demain ». Un regard sur le capitalisme français contemporain montre malheureusement que désormais, « les profits d’aujourd’hui font les dividendes d’aujourd’hui, le sous investissement de demain et le chômage d’après demain ».

A la lecture de cet article , on comprend bien que le PACTE DE RESPONSABILITE PROPOSE PAR HOLLANDE aura pour seul effet d'accroître une nouvelle fois LE MONTANT EXHORBITANT DES DIVIDENDES versés aux actionnaires ....et ne créera aucun emploi !

La CGT met les fonctionnaires en garde contre le FN !

fn-2

SOTCHI : Hollande , médaille d'or de la trahison des valeurs de Gauche !!

0sports

La colère gronde dans toute la GAUCHE : j'invite les électeurs et les militants de base socialistes à rejoindre les forces du Front de Gauche pour obliger rapidement le pouvoir à respecter les aspirations des forces populaires ....qui n'ont pas voté Hollande pour subir la même politique qu'avec Sarkozy !

LA POLITIQUE DES MENSONGES ET DES RENIEMENTS DISCREDITE TOUS LES ELUS ET FAIT LE JEU DU FASCISME : CA SUFFIT , TOUS ENSEMBLE , REPRENONS LA MAIN DANS LA RUE ET DANS LES URNES !!!

1789 , c'était hier .....TOUTES LES BASTILLES DE LA FINANCE SONT A REPRENDRE : NATIONALISATION IMMEDIATE DE TOUTES LES BANQUES ET INTERDICTION DES LICENCIEMENTS BOURSIERS !

MUNICIPALES 2014 : pour changer la ville , votez RIMBAUD !

0fn

Attention , malgré les renoncements inacceptables du gouvernement , ne nous laissons pas berner par les impostures de la droite extrême : dans les urnes et surtout dans la rue , reprenons le pouvoir à l'ennemi principal , c'est à dire à la FINANCE !

Sortir de l'euro ? un débat incontournable pour la GAUCHE de transformation !

0euro

Invité le 26 novembre à France Culture, Frédéric Lordon a tenu ces propos qui sur le moment sont passés un peu inaperçus et qui semble-t-il, commencent à tourner pas mal sur le Net...et ce n’est pas nous qui allons nous en plaindre...

Quelques extraits de son propos et en bas de page le lien vers l’émission

Une analyse à méditer par l’ensemble des forces progressistes...et qui prend encore plus de force au lendemain de l’accord d’Union bancaire européenne dont Hollande se vante d’avoir été un des principaux instigateurs...

(...) On peut envisager de changer l’Europe, de faire un autre euro, un euro qui soit plus social et progressiste à la place de l’euro austéritaire. Mais j’ajoute aussitôt cette transformation là est un rêve de singe.

(...) La transformation de l’UE est impossible pour un certain nombre de raisons très très profondes. C’est à dire passer d’une Europe néo libérale et austéritaire présente à une europe qui serait sociale et progressiste, sans transition. C’est pourquoi je pense que le retour aux monnaies nationales se fera du seul fait qu’émergerait même un projet de transformation de l’Euro. C’est que l’euro actuel est un outil qui a été conçu pour donner toute satisfaction aux marchés financiers. Je pourrais vous reprendre le détail des règles de politiques économiques et des agencements institutionnels un par un.

Tout projet de transformation significatif de l’euro ne pourrait avoir pour objet que de soustraire la monnaie européenne à l’empire de la finance et des marchés de capitaux. Ce que voyant l’empire des marchés de capitaux déchainerait immédiatement une spéculation d’où résulterait l’éclatement de la zone euro et le retour forcé aux monnaies nationales.Je dis que ce retour aux monnaies nationales n’est pas normativement parlant une catastrophe, qui permettrait de recouvrer de nombreux degrés de liberté économique et politique.

Laure Adler :Vous êtes pour le retour à la souveraineté nationale ?

Oui absolument, le retour à la souveraineté nationale car je ne vois pas comment on peut contester, plus exactement le retour à la souveraineté populaire, car je ne vois pas comment on peut contester l’idée de souveraineté populaire d’un point de vue de gauche.

Et c’est pas parce que le FN ou les mouvements de droite à la droite de l’UMP ont essayé de capter - et réussi à capter semble t-il ce thème - qu’il faut se laisser faire pour autant. Car de dépossessions en dépossessions, nous finirons à poil. Qu’est ce que c’est que la souveraineté populaire ? La souveraineté populaire c’est la capacité d’une communauté politique à décider collectivement de son propre destin. C’est une idée qui nous a été léguée par les Lumières, par la Révolution Française, et je refuse le stigmate du FN et que l’on nous vole cette idée. La souveraineté populaire d’ailleurs, c’est un petit peu plus que la souveraineté nationale et ce serait cela la différence qu’il faudrait marquer entre les deux.

Et de même, pour l’idée de Nation. Si j’avais su que je serais venu parler de ce thème, je serais venu avec quelques munitions. Et en particulier avec une définition de la nationalité qui avait été donnée dansl’article 4 de la constitution de 1793, la constitution de Robespierre. 1C’est une définition de la Nation par la citoyenneté et c’est une définition de la Nation qui est absolument admirable.

Car la Nation, si elle est une communauté finie - la souveraineté populaire ne peut s’exercer que dans le périmètre d’un territoire fini, n’en déplaise au cosmopolitisme car on n’a pas vu encore l’ombre d’une communauté politique mondiale qui n’existe qu’en fantasme - donc si la Nation lieu d’exercice de la souveraineté populaire est une communauté finie, elle n’est pas pour autant une communauté close. Et rien n’interdit que des étrangers prennent la nationalité française définie comme citoyenneté.

En particulier tous les travailleurs qui sont actuellement clandestins, qui payent des impots, leurs cotisations sociales. Ces gens-là ont droit à la nationalité française précisément parce qu’ils s’acquittent de leur devoir de citoyen le plus fondamental qui est celui du consentement fiscal, là où Bernard Arnault, Jérôme Cahuzac, des Depardieu et des Johnny se baladent dans le monde comme dans un self-service à passeports pour faire de l’optimisation fiscale.

Et donc voila ma redéfinition de la Nation. Et celle-là elle ne va pas plaire au Front National. Bernard Arnault, pas français. Johnny, Cahuzac, pas français ; mais tous les travailleurs clandestins qui aspirent à payer des impôts, français.

A écouter plus précisément à partir de la 30ème minute : Frédéric Lordon - Emission "Hors Champs" sur France Culture le 26 novembre 2013

Charleville-Mézières : la visite de Valls boycottée par les élus PCF !

0valls Manuel Valls sera demain dans les Ardennes pour inaugurer le nouveau commissariat de police de Charleville-Mézières . Les élus communistes ont décidé de ne pas se rendre à cette cérémonie , voilà la lettre qu'ils ont envoyée au maire :

Monsieur le Maire,

Vous avez invité le conseil municipal à un « accueil républicain » à l’occasion de la visite de Monsieur Manuel Valls, Ministre de l’Intérieur, qui sera à Charleville-Mézières ce vendredi 7 février. Je vous informe que les élus communistes ne participeront pas à cette initiative. Tout d’abord, en raison de la politique du gouvernement qui n’a de cesse de donner des gages au Medef et aux marchés financiers. Le dernier exemple en date étant les récentes déclarations concernant la fin du financement de la politique familiale par les cotisations sociales. Après les 20 milliards de cadeau à travers le pacte de compétitivité, financés par l’impôt ménage ou la hausse de la TVA, c’est donc une nouvelle baisse de la contribution des entreprises de l’ordre de 30 milliards qui vient d’être annoncée. Cette politique, sans réelles contreparties, pénalise durement les familles ardennaises et ne fait pas baisser le chômage comme le montre les derniers chiffres de l’emploi.

Il convient d’ajouter à cette gestion libérale les dossiers portés directement par le Ministre de l’intérieur comme le redécoupage des cantons, l’offensive contre les départements ou l’aggravation d’une politique sécuritaire qui se fait au détriment des effectifs policiers présents sur le terrain. Autant de sujets où le débat démocratique est bafoué et où la ligne directrice est la mise à mal des institutions de la République. Tout cela, ajouté au renoncement, ce week end, sur la politique familiale dont Monsieur Valls a été un des principaux protagonistes, entraine chez les élus communistes un sentiment de profonde colère.

Nous ne pouvons, dans ces conditions, participer à la réception organisée pour accueillir le Ministre de l’Intérieur.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, mes cordiales salutations.

Sylvain Dalla Rosa .

Jour de colère ???? ....mon oeil .

0colere

Tout et son contraire dans la manif des intégristes religieux et de l'extrême-droite , aujourd'hui à Paris !



"Toutes les religions ne sont qu'erreurs , illusion et impostures" écrivait déjà le curé Meslier (1664-1729) , précurseur ardennais du siècle des Lumières ....dont on va fêter le 350° anniversaire le 15 juin prochain à Etrepigny (08) .

Hollande : clarification avec la Gauche cocufiée !

0cocus

....faisons savoir que nous mettons fin à la vie politique commune avec le PS !

LA VRAIE GAUCHE , C'EST LE FRONT DE GAUCHE , INITIE PAR LE PCF !

Hollande trompe tous les électeurs de GAUCHE : c'est le nouveau président des riches !!!

1hollande

0holmedef

....l'actualité résumée en 2 dessins !!!!!!!!!

Assez de renoncements et de trahisons , tous ensemble contre l'austérité , reprenons le pouvoir !

Hollande .... vu de Belgique : à droite toute !

8hollande

Un article du PTB (Parti du travail de Belgique) : la nouvelle droite française vue de Belgique !

François Hollande, le Tony Blair français : « Alléger les charges des entreprises »

Dans sa conférence de presse du mardi 14 janvier, le président François Hollande (PS) a montré qu’il était le Tony Blair français, continuateur de Margaret Thatcher et de Nicolas Sarkozy. Il a passé un « Pacte de responsabilité » avec le patronat français (Medef).

Jean Pestieau

Le Medef a obtenu que le patronat et les travailleurs indépendants ne cotisent plus du tout pour les cotisations familiales, un cadeau de 30 milliards d’euros d’ici 2017. « Alléger les charges des entreprises, réduire leurs contraintes et en contrepartie de permettre plus d’embauche. » Nous avons déjà entendu la même chanson moult fois en Belgique : le patronat empoche et rien pour les embauches. Donc, au moins 30 milliards d’euros supplémentaires qui seront pris sur les salaires. Et le président François Hollande (PS) enfonce le clou : « Le principal problème de la France, c’est la production. Il faut produire plus et produire mieux. C’est donc sur l’offre qu’il faut agir. » Alors qu’on sait que les couches populaires n’ont plus assez d’argent pour consommer ! Il faudra donc rivaliser avec le capitalisme allemand pour exporter.

Ce cadeau au patronat, déjà amorcé par le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE, le premier cadeau de 20 milliards d’euros accordé au patronat) marquera le reste du quinquennat du président : « Nous fixerons un horizon 2017 avec un cap, c’est la modernisation de la fiscalité », a poursuivit François Hollande.

Et les contreparties ? « Elles doivent être définies au niveau national et réparties selon les branches : embauche, travail des jeunes, séniors, formation, niveau des salaires et amélioration du dialogue social… C’est un grand compromis social. Il implique toutes les parties prenantes », affirme le président. Et les sanctions prévues ? Aucune n'est annoncée.

Réduction des dépenses publiques

François Hollande a réaffirmé sa volonté de réduire les dépenses publiques, à hauteur de 50 milliards d’euros de coupe en 2017 (18 milliards d’économies supplémentaire par an). Là encore, il reprend les « réformes structurelles » chères au grand capital, appliquées dans plusieurs pays d’Europe : privatisations de services publics (eau, énergie, transports, santé, éducation...), baisse des salaires et du nombre de fonctionnaires...

La première étape évoquée par François Hollande : « Redéfinir les missions de l’État. » Le président a nommé un « conseil stratégique de la dépense », chargé d’évaluer les politiques publiques. Et, dès avril, chaque ministère recevra un objectif d’économie à atteindre, étape par étape, jusqu’en 2017. François Hollande entend également s’attaquer aux collectivités territoriales. Derrière le projet des métropoles, le président entend notamment réduire le nombre de régions et de départements, favoriser les fusions de collectivités. « Les dotations de l’État varieront selon les regroupements qui seront faits. » Enfin, le financement de la sécurité sociale prendra un nouveau coup. François Hollande espère réaliser des économies notamment sur les actes redondants, l’usage de génériques.

Au niveau de l’Union européenne, Hollande veut renforcer le couple franco-allemand dans le cadre de la défense et des énergies renouvelables pour la plus grande joie et les plus grands profits des monopoles. Lors de la campagne électorale de 2012, le candidat François Hollande s’était fait remarquer lors d’un débat télévisé en répétant : « Moi, président de la République… » L’Humanité du 15 janvier titrait en première page à son propos : « Moi, commis du patronat ». Voilà la réalité du PS français, cousin du PS et du SP.a en Belgique.

HOLLANDE AUX ORDRES DU MEDEF ...abandonne toute référence sociale !!!

0ps

Conférence de presse de François Hollande , communiqué de la CGT :

Moins d’état et plus pour le patronat !




La conférence de presse de F. Hollande confirme l’inflexion donnée par les vœux présidentiels. Le Président assume le choix d’une politique libérale. Ce faisant, il tourne le dos aux salariés.

En avouant la sous-estimation de la gravité de la situation de la France, il avoue du même coup l’échec et l’inefficacité des politiques mises en œuvre depuis son élection. Ce sont ces politiques qu’il entend cependant poursuivre et amplifier au service des entreprises. Il installe un observatoire des contreparties sans en préciser le périmètre, la composition et les critères. Il distribue donc d’abord l’argent au patronat et confie à d’autres et dans un horizon incertain, le soin d’en fixer la conditionnalité. C’est ce qu’il appelle le pacte de responsabilité.

En écho au patronat, le Président décrète que pour plus d’embauches, il faut à la fois réduire les charges des entreprises et leurs contraintes. Il engage donc une nouvelle étape de cadeaux au patronat et pour la première fois il exonère les entreprises des règles qui organisent notre vivre ensemble. Il se propose de réduire les normes qui fixent les exigences de la société vis-à-vis des entreprises. Et il confie la conduite du conseil de simplification à un parlementaire et une fois de plus…à un patron !

Il annonce formellement la fin du financement de la politique familiale par les entreprises. La CGT dénonce et s’oppose à ce nouveau désengagement des entreprises de la solidarité nationale.

Son crédo, la réduction des charges pour améliorer les marges des entreprises, nous mène droit dans le mur. Rien ne garantit que l’augmentation des marges des entreprises conduise à la hausse de l’investissement et de l’emploi. En effet, depuis 30 ans l’augmentation des marges des entreprises a servi essentiellement à nourrir la rémunération des actionnaires au détriment de l’investissement et de la rémunération du travail. En 30 ans le nombre de jours travaillés par salarié pour rémunérer les actionnaires est passé de 11 jours à 45 jours.

Pour compenser ces nouveaux cadeaux, sa solution est la diminution drastique et systématique des dépenses publiques et sociales. Le Président entend modifier de façon structurelle le rapport qu’entretiennent les français à leurs services publics. Contrairement à ce qu’il prétend c’est notre modèle social qu’il remet en cause ; et il installe un outil de coordination de ses réformes structurelles, le MEDEF !

Ces annonces renforcent le besoin d’intervention des salariés, d’abord le 6 février, à l’appel de la CGT pour défendre leurs revendications en matière d’emploi, de salaires, et de protection sociale, mais également le 4 avril pour promouvoir le plan d’investissement européen proposé par la CES et le décliner en France.

Montreuil, le 14 janvier 2014

Changer la ville ..... votez RIMBAUD !

0inscriptions-liste

Carte cantonale des Ardennes : la solution , ce sont des élections à la proportionnelle !

cantons aprA¨s

Depuis des décennies , la droite bénéficiait d'un découpage cantonal très avantageux , compte tenu de la sur-représentation des cantons ruraux : des écarts de population de 1 à 15 entre cantons ruraux et urbains ont faussé la représentation démocratique des ardennais pendant des lustres !

La nouvelle carte cantonale - concoctée par le pouvoir socialiste , pose de nouvelles questions de charcutage électoral , même si elle rétablit "a minima" un rééquilibrage démographique de façade .

La vraie question , ce n'est pas le découpage selon des critères démographiques , c'est LA REPRESENTATION PROPORTIONNELLE DE TOUS LES COURANTS POLITIQUES AU SEIN DE L'Assemblee départementale : une nouvelle fois , sur cette question démocratique d'instauration de la PROPORTIONNELLE , le PS et l'UMP bottent en touche et font cause commune, avec l'appui des médias locaux ! .... Pour ces gens-là , la proportionnelle n'existe pas !

Cette conception étriquée de la démocratie représentative conduit au désaveu des institutions républicaines et favorise le grand parti des abstentionnistes : c'est d'ailleurs un objectif inavoué des responsables de la droite et du PS !! ....moins il y aura de votants , plus l'alternance de pouvoir sera facile !!

Les Ardennes qui souffrent ont sans doute leur mot à dire dans ce débat tronqué : exigeons des élections à la PROPORTIONNELLE !

- page 2 de 24 -