Bienvenue sur le blog de
Jean-charles Vanbervesseles Debout les Ardennes qui souffrent

municipales

Fil des billets

Charleville-Mézières : un nouveau maire ....va-t-il lutter contre l'austérité ???

charleville-mézières Hier soir , suite à la démission de Claudine Ledoux , le conseil municipal de Charleville-Mézières a élu Philippe Pailla (PS) à la tête de la mairie .

Dans le respect de leurs engagements de 2008 , les élus communistes ont voté pour le nouveau maire . Je vous livre l'intervention de Sylvain Dalla Rosa , président des élus PCF , qui stipule clairement que le PCF ne s'engagera pas en 2014 si un programme municipal clairement anti-austérité n'est pas proposé aux électeurs :

Séance du Conseil Municipal de Charleville-Mézières du 7 octobre 2013. Intervention de Sylvain DALLA ROSA, au nom des élus communistes

L’essentiel ayant déjà été dit sur la démission de Claudine Ledoux, je veux simplement redire ce soir que nous respectons ce choix, qui est personnel. Il nous appartient donc maintenant de continuer à gérer la collectivité dans l’intérêt des carolomacériens comme les communistes le souhaitent et comme nous nous y sommes employés depuis le début du mandat. Nous allons avoir à nous prononcer pour un nouveau Maire. Nous soutiendrons, et donc nous voterons, pour Philippe Pailla qui est le candidat du PS et qui s’est engagé à assurer la continuité du mandat sans bouleversements majeurs. Nous sommes respectueux des engagements pris en commun en 2008 et nous considérons cette passation de responsabilité comme un prolongement de notre mandat. Mais je tiens à préciser qu’il s’agit de cela et de rien d’autre. Ne voyez pas, ne cherchez pas, dans notre vote une quelconque déclaration d’intention qui concernerait les futures échéances municipales. En effet, si nous sommes viscéralement attachés au rassemblement de toutes les forces de gauche, pour mettre en place une gestion de progrès et battre la droite et l’extrême-droite, ce rassemblement à gauche doit avoir un contenu. Or, pour être franc nous constatons beaucoup de souffrance sociale chez nos concitoyens. Ainsi, comment accepter que plus de 1,2 millions de foyers (dont statistiquement prés de 800 carolomacériens) sont, cette année, assujettis à l’impôt sur le revenu alors qu’auparavant ils en étaient exonérés. Comment accepter que l’Etat ampute de 1,5 milliards d’euros ses dotations aux collectivités en 2014. Comment accepter, qu’au 1er janvier, la TVA passe de 19,60% à 20 % et de 7% à 10 % sur le taux intermédiaire. Comment accepter que la loi de financement de la Sécurité Sociale programme une coupe sombre de 440 millions d’euros pour les hôpitaux alors que celui de Manchester est déjà en sous effectifs. Des gestes comme ceux-ci appauvrissent les Français et rendent impossible la gestion locale et amènent une dégradation sans précédent des services publics locaux. Nous dénonçons cette politique de recul social alors qu’à l’autre bout de la chaine les riches eux, s’en sortent toujours mieux. Prés de 80 milliards de manque à gagner en raison de l’évasion fiscale et les grandes fortunes françaises ont vu leur patrimoine augmenter de 25 % en 2012. Dans notre département, on apprend que la Zone Franche aura permis aux entreprises Ardennaises d’économiser quelques 100 millions d’euros ces dernières années et que le Crédit d’impôts Compétitivité va faire cadeau, nationalement, de 20 milliards, à toutes les entreprise. Ce basculement de la fiscalité aux dépens des ménages entraine un « ras le bol fiscal ». C’est en urgence que le gouvernement doit répondre à cette volonté de changement qui s’exprime de plus en plus fortement. En disant cela je ne m’éloigne pas des problèmes de gestion de notre commune, car à force de taper toujours sur les mêmes, de réduire le pouvoir d’achat, de mettre des impôts supplémentaires, de casser l’emploi, nous assistons à des difficultés de plus en plus grandes chez nos concitoyens. Ces difficultés ont des conséquences dans la gestion locale. Je rappelle au passage, qu’à Charleville-Mézières nous sommes la 3e ville de France ou la pauvreté a le plus progressé entre 2008 et 2011. Cela n’est pas sans alourdir notre budget, notamment de l’aide sociale, alors que nous sommes déjà sur la corde raide. Si nous sommes élus ce n’est pas pour cautionner ces dérives libérales mais bien pour y résister. C’est pourquoi nous vous lançons ce soir un appel chers collègues socialistes et verts, ensemble retrouvons nous pour résister. Nous pouvons, si la volonté politique existe, réclamer ensemble une réorientation de la politique gouvernementale comme nous y engagent nos concitoyens. C’est en tous les cas le vœu le plus ardent que formulent les communistes pour les semaines et les mois qui viennent."

LES COMMUNISTES DE CHARLEVILLE-MEZIERES N'ONT PAS VOTE HOLLANDE POUR VOIR LA DESASTREUSE POLITIQUE DE SARKOZY SE POURSUIVRE : CHANGER LA VIE , écrivait RIMBAUD , commençons par CHANGER LA VILLE en exigeant une réorientation profonde de la politique gouvernementale !!!!

Municipales 2014 : changer la ville ....avec qui ???? débat au sein du Front de Gauche et du PCF .

pcffg

Au Front de gauche, le rassemblement pour les municipales fait polémique ....

Un article du journal L'Humanité :





Le débat, qui dure depuis des mois, est source de tensions. L’épilogue est prévu début octobre.

«La seule alliance qui vaille est celle qui permet à des familles de se loger, à des enfants de recevoir une bonne éducation, à des citoyens d’être protégés par de bons services publics. » Si une partie du PS refuse de répondre à cet appel de Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, dans les villes où les maires sortants sont communistes, les futures listes municipales continuent de faire débat au sein du Front de gauche.

Jean-Luc Mélenchon, qui prône des listes autonomes du PS dans les villes de plus de 20 000 habitants, a fait état de ses désaccords avec le PCF sur son blog en fin de semaine dernière. « La stratégie d’alliance avec le PS au premier tour des municipales dans les grandes villes nous briserait les jambes », y estime-t-il. Il met en cause la lisibilité et la cohérence de la stratégie de ses alliés en faveur de rassemblements les plus larges possible sur des programmes anti-austérité, qu’il qualifie d’« impasse » et d’« opportunisme ». " La cohérence des communistes aux municipales ne se mesure pas simplement dans le fait d’être ou pas avec le PS au premier tour, estime, en retour, Marie-Pierre Vieu, membre de l’exécutif du PCF. Elle se mesure dans les actes que produiront les majorités municipales. » Le vrai débat, selon elle, « porte sur la manière dont (on) crée des alternatives, un rapport de forces dans une situation extrêmement bouchée » à gauche, au plan national.

« Le fait que le PCF ne semble pas avoir de stratégie nationale pose un problème de cohérence et de lisibilité », affirme, de son côté, Clémentine Autain (Fase), qui partage la volonté d’autonomie du Parti de gauche (PG) dans les villes « hautement symboliques ou significatives ». De la capitale, Jean-Luc Mélenchon est, en effet, décidé à faire un symbole. « Le Front de gauche est délibérément mis en danger dans tout le pays. Et cela principalement du fait de Paris ! » reproche-t-il. De ce débat, tous ne souhaitent pas faire un casus belli. « Il ne faut en aucun cas entrer dans une logique de pression, de surenchère », estime Christian Picquet (Gauche unitaire). S’il recommande, pour la capitale, de laisser le débat aller à son terme, pour lui, le rassemblement demeure possible dans certains cas. « Il ne suffit pas d’être dans la radicalité du discours, explique-t-il. Il faut plutôt faire mouvement vers le reste de la gauche en vue de changer le rapport de forces. »

Les communistes, eux, n’entendent pas sacrifier leurs 759 maires, 2 397 adjoints et 6 596 conseillers municipaux. « Avoir dans chaque commune des élus qui servent de leviers à de futurs rassemblements et luttes est déterminant », explique Marie-Pierre Vieu.

Le clivage peut-il conduire à l’éclatement du Front de gauche ? « Si une partie de l’une de ses composantes préfère l’alliance avec les socialistes », c’est « dans les faits un Front d’un type nouveau (qui) sera présent », assure Jean-Luc Mélenchon qui précise sur son blog : « Certains communistes l’auront quitté, pas tous, loin de là, d’autres composantes l’auront rejoint, peut-être. » Une position loin de faire l’unanimité. Clémentine Autain refuse d’envisager cette hypothèse, estimant que la force du mouvement réside dans sa capacité à s’élargir. « Jean-Luc Mélenchon crée un climat anxiogène », réagit Marie-Pierre Vieu, qui appelle à un débat serein. Et Christian Picquet de renchérir : « Il faut que s’arrête la partie de ping-pong, les petites phrases simplistes qui empêchent le vrai débat. »

Rappel : en Octobre , les militants communistes voteront dans chaque ville importante pour déterminer leur attitude vis à vis du PS dont la politique nationale et européenne suscite tant d'indignation ( et de colère) chez le peuple de Gauche ! A Charleville-Mézières comme ailleurs , le débat tourne autour de la question de la meilleure stratégie pour battre la droite et l'extrême-droite : une liste autonome de GAUCHE au premier tour , n'est-elle pas la bonne réponse pour RASSEMBLER TOUTES LES FORCES QUI VEULENT VRAIMENT CHANGER LA VILLE ??? ....d'autant plus que la récente démission du maire sortant et l'annonce d'une liste FN MODIFIENT CONSIDERABLEMENT LES RAPPORTS DE FORCE POLITIQUES AU PLAN LOCAL !

A l'évidence , dans les grosses villes , les déceptions de l'électorat de la gauche (vis à vis de la politique de Hollande) vont créer d'énormes surprises !!!

C'EST LE PEUPLE QUI DOIT PARTICIPER ET DECIDER DE CHANGER LA VILLE !

Municipales 2014 : la politique du PS favorise le FN !

pcffg Suite à l'annonce de la constitution d'une liste FN à Charleville-Mézières , les élus PCF ont fait le communiqué suivant :

Rassembler à gauche pour combattre le FN

L’annonce, d’une possible liste du Front national aux élections municipales de Charleville-Mézières, a particulièrement choqué nombre de démocrates carolomacériens. Certes en démocratie chacun peut se présenter mais pour défendre une conception républicaine de la gestion de la collectivité. Alors que le parti d’extrême-droite avait reculé au point de ne plus présenter de liste depuis 1995, le désespoir engendré par la profonde crise sociale et économique que nous connaissons lui redonne une vigueur. D’autant, que la droite UMP, à l’image de François Fillon, s’évertue à lui faire la courte échelle. L’expérience montre qu’en matière de gestion locale, le FN est largement incompétent pour ne pas dire dangereux. Il convient d’ailleurs de ne pas sous estimer la nocivité de ses idées pour les libertés publiques. Tout entier acquis au service du monde de la finance, le FN est pour l’application d’une politique libérale pure et dure.

Notre ville n’a pas besoin de ce déferlement de haine. Elle a, au contraire, besoin de l’application d’une véritable politique de gauche qui permette aux collectivités de se développer et aux services publics d’effectuer leurs missions.

Il est, plus que jamais, nécessaire que le gouvernement réponde aux préoccupations des Français sur l’emploi et le niveau de vie. Renoncer sur cette politique, comme c’est le cas actuellement, plongent nos concitoyens dans le désarroi et fait le lit des opportunistes qui font de l’exclusion leur fond de commerce.

Pour le scrutin de mars prochain, il est urgent que la gauche se rassemble sur des valeurs de progrès, de fraternité et de liberté avec une politique ancrée à gauche. Cela est indispensable pour être fort face au FN et à la droite qui manipulent le désespoir de nos concitoyens

Sylvain DALLA ROSA

Chef de file des candidats PCF

Charleville-Mézières : concours de tags ....pour l'accueil des marionnettistes !!??

DSC01749DSC01751DSC01751 A quelques jours de l'ouverture du festival mondial de marionnettes , l'hyper-centre de Charleville-Mézières a rarement été aussi sale de tags et autres inscriptions peu esthétiques !! les commerçants semblent pour la plupart indifférents au sort de leurs vitrines , ainsi que certains propriétaires d'immeubles !! Pourquoi ce laisser-aller ....alors que ceux qui nettoient ne sont plus tagués !

Certes , la ville a engagé une politique anti-tag très timide grâce à l'intervention de Sylvain Dalla Rosa au conseil municipal de février dernier ( voir mon billet du 31/01/2013) , mais elle n'est pas responsable des commerces et des immeubles privatifs ou gérés par les bailleurs sociaux !

DSC01752DSC01753DSC01754

De nombreux citoyens sont outrés par le laxisme de la ville ,des commerçants et des syndics de copropriété : la rue piétonne ,la rue Kennedy ou encore la rue Bourbon sont les plus touchées ....c'est à dire le cœur de notre ville !!

Certains commerces ont les MEMES TAGS depuis des mois (voir des années pour quelques uns) sur les murs de leurs vitrines : la baisse des chiffres d'affaires ne sera pas enrayée avec un tel laisser-aller !!

DSC01755DSC01756DSC01758 La ville se doit d'être exemplaire en mettant en place une politique anti-tag très réactive sur les bâtiments municipaux , mais tout le secteur privé est co-responsable de cette action citoyenne !

Quelle image de Charleville-Mézières les milliers de visiteurs du festival mondial vont-ils garder en découvrant un centre-ville dégradé ??? LA PROPRETE , C'est L'AFFAIRE DE TOUS LES CITOYENS : soyons tous les ambassadeurs de notre environnement !!

Charleville-Mézières : départ surprise du maire PS vers la route des Indes !!!!

charleville-mézières Au même titre que beaucoup de citoyens , la plupart des militants socialistes carolos a découvert ce matin que -sur proposition de Laurent Fabius ( ministre des Affaires étrangères) , le maire de Charleville-Mézières Cl. Ledoux , a été nommé comme "ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone de l'Océan indien" !!??

Ce poste était occupé par un ancien membre du cabinet de Brigitte Girardin , qui fut ministre de l'Outre-mer sous Jacques Chirac .

Sur internet , on apprend qu'un récent rapport sénatorial trouve que le rôle des 3 ambassadeurs chargés de "développer la coopération dans les zones Océan indien , Antilles-Guyane et Pacifique , reste discutable."

Depuis 2002 , ces ambassadeurs rendent un rapport annuel et sont chargés de faciliter "la coordination des actions de l'Etat et des collectivités territoriales menées au titre de la coopération régionale " () ... et le sénateur de s'interroger sur le fait que les ambassadeurs sont basés à Paris et non pas dans les outre-mers

Claudine Ledoux a envoyé un courriel aux élus et au personnel municipal cet après-midi pour annoncer sa prochaine démission de maire et de présidente de la communauté d'agglomération .

A quelques mois des élections municipales , ce départ-surprise imprévu ne risque-t-il pas de faire le jeu de la droite ?? la question mérite d'être posée .

Je vous livre la première réaction de Sylvain Dalla-Rosa , président du groupe des élus PCF au conseil municipal de Charleville-Mézières :

Maire de Charleville-Mézières depuis 2001, Claudine LEDOUX a pris la décision d’orienter sa carrière politique différemment, choix que nous respectons. En cédant sa place de première magistrate de la ville chef lieu et de Présidente de Cœur d’Ardenne, c’est une page de la vie municipale qui se tourne. En 13 années de mandat, à la tête d’une équipe de rassemblement de la gauche, Claudine LEDOUX aura permis une évolution de notre ville. Du grand chantier concernant le Programme de Rénovation Urbaine dans les quartiers, à la création de Cœur d’Ardenne ou au développement de l’action culturelle, notre ville s’est indéniablement transformée. Même si nous n’oublions pas que des points restent en attente, comme l’amélioration des services publics ou le renforcement de la démocratie de proximité, les élus communistes tiennent à souligner le travail collectif accompli. La volonté de faire une pause dans l’évolution de la pression fiscale couplée à une diminution constante des dotations d’Etat n’ont pas permis, cependant, de véritablement déployer tous nos projets municipaux. Pour les six mois de mandat qui restent, les élus communistes continueront à œuvrer pour le développement de Charleville-Mézières avec la même exigence d’une gestion progressiste ancrée à gauche.

Pour le prochain mandat, les communistes prennent, nécessairement, acte de la modification qui intervient. Les conditions que nous avions posées au rassemblement restent pleinement d’actualité. Dans un contexte national de régression sociale, la future équipe devra obligatoirement se positionner pour une réorientation de la politique gouvernementale à l’égard des collectivités.

CHARLEVILLE-MEZIERES 2014 : les communistes veulent combattre l'austérité ! CHANGER LA VIE , c'est maintenant !

1sdr L'assemblée des communistes de Charleville-Mézières vient de désigner à l'unanimité son chef de file pour les prochaines élections municipales de 2014 : Sylvain DALLA ROSA , maire-adjoint dans la municipalité sortante et membre de la communauté d'agglomération "Cœur d'Ardenne" .

Le premier objectif des communistes est de battre la droite et l'extrême droite entre lesquelles les connivences sont visibles dans les Ardennes , à l'image des étroites relations existant entre Claude Guéant et Boris Ravignon !!! tous deux ne faisaient-ils pas partie de la garde rapprochée de Sarkozy ???

Le second objectif est de refuser la logique d'austérité du gouvernement et l'asphyxie des collectivités locales : il s'agit de mettre en œuvre des politiques communales pour le développement du service public ! car c'est bien un budget d'austérité qui a été soumis au vote des élus de Charleville-Mézières en mars 2013 ! Le budget de fonctionnement a subi une coupe drastique qui ne permet plus de répondre aux besoins multiples des populations , notamment en voirie , en propreté ou encore en entretien des espaces verts !

Cette cure de rigueur -qui s'aligne sur la politique européenne , n'est pas finie puisque le pouvoir annonce encore une diminution de 3 milliards des dotations aux communes pour 2014 et 2015 : c'est inacceptable !

Le troisième objectif est de ne pas augmenter les impôts locaux dans une commune où le taux de pauvreté est largement supérieur à la moyenne nationale ....la zone franche prive la ville de ressources fiscales essentielles !! il faut la supprimer d'autant plus qu'elle n'a créé aucun emploi !!

RASSEMBLER TOUTES LES FORCES VRAIMENT DE GAUCHE POUR DONNER UN NOUVEL ELAN A CHARLEVILLE-MEZIERES , voilà un défi important auquel les communistes vont s'atteler dans les mois qui viennent , en s'adressant à la population : 3 réunions publiques sont déjà programmées ....

- La Ronde Couture , le mercredi 26 juin , à 18h30 , salle Dubedout .

-Manchester , le 4 juillet , à 18h30 , salle Canon .

-La Houillère , le 9 juillet ,à18h30, salle Arc en ciel .

Venez nombreux pour discuter des problèmes de vos quartiers !!!

Charleville-Mézières : de tag en tag ..... que fait la ville ?????

                                                              Loin d'être des oeuvres d'art , les tags et graffittis envahissent depuis des mois le centre-ville de Charleville-Mézières : bâtiments municipaux , commerces , habitations publiques ou privées ....toutes les rues de l'hyper-centre sont taguées : la place Ducale ( voir notre photo) , bijou architectural commence aussi à être menacée !!

Le tag attire le tag : toutes les villes le constatent ! à Charleville-Mézières , il semblerait que la municipalité ait abandonnée toute politique anti-tag !?



Rappelons que la lutte anti-tag dépend d'abord de la police nationale : encore faut-il que collectivités et citoyens déposent des plaintes le plus rapidement possible pour dégradation de patrimoine !!

De nombreuses municipalités ont mis en place un dispositif anti-tag efficace : - d'abord en déposant plainte à chaque dégradation ( voir notre photo du marché couvert !!) , - ensuite en invitant la population et les bailleurs sociaux à faire pareil . Ensuite , il y a les interventions directes des services municipaux sur les bâtiments appartenant à la ville , et la mise à disposition des propriétaires victimes d'entreprises spécialisées avec lesquelles une convention est négociée pour garantir les meilleurs prix et la qualité du "détaguage" !                                On sait aussi que le taguage est l'oeuvre d'une poignée de gamins en mal de reconnaissance : donnons-leur quelques murs d'expression ! mais il convient aussi d'impliquer la population dans la lutte contre le vandalisme : c'est la RAPIDITE DU NETTOYAGE qui permet - selon les sites internet de nombreuses villes , d'éradiquer une bonne partie des dégradations !

Il faut bien avoir UNE POLITIQUE ANTI-TAG et une ligne budgétaire correspondante ! les citoyens de Charleville-Mézières l'attendent en 2013 !

Contribuables de Charleville-Mézières , unissez-vous contre la décision inique du conseil général !

charleville-mézières

Conseil municipal de Charleville-Mézières du 12 décembre 2012

Intervention de Sylvain DALLA ROSA au nom des élus communistes

"Je partage la colère et l’indignation qui viennent d’être exprimées après le coup de force du Conseil général des Ardennes, qui a décidé d’exclure la ville de Charleville-Mézières de la répartition du Fonds départemental de péréquation de la Taxe professionnelle et cela dés 2012. Conséquence pour notre collectivité, nous ne sommes pas en mesure de voter, aujourd’hui, notre budget primitif 2013 comme cela était programmé. C’est probablement la première fois, depuis que je siège dans ce conseil municipal, qu’une situation aussi exceptionnelle nous conduit à différer de plusieurs semaines le vote de notre budget. Quelle est la situation qui nous conduit à ce geste qui aura à n’en pas douter des conséquences sur la vie de notre commune. Nous sommes en effet victimes d’une triple peine. Notre ville dispose d’un potentiel fiscal très bas qui s’élève à 660 € par habitant et notre département se situe à l’avant dernier rang du classement national pour notre taux de pauvreté. Nous sommes, par ailleurs, victimes d’une casse économique plus amplifiée que sur d’autres territoires. Notre taux de chômage est de l’ordre de 13%, soit trois points au dessus de la moyenne nationale, avec des pointes à quasiment 20% dans certains quartiers comme à la Ronde Couture.

De ce point de vue, avec les menaces qui pèsent sur certaines entreprises à l’image de Vistéon, l’avenir ne s’annonce pas reluisant. Enfin nous sommes victimes, comme l’ensemble des collectivités, du gel des dotations de l’Etat pour 2012 et d’un recul annoncé pour les deux années suivantes. Vous en conviendrez, chers collègues, cela fait beaucoup pour une commune qui doit continuer à assurer l’entretien de son patrimoine et à préserver ses services publics communaux.

Et comme si cela ne suffisait pas, le Conseil Général des Ardennes, à l’unanimité de ses membres droite et PS, vient de décider d’en rajouter dans nos difficultés en nous supprimant le versement du Fonds de péréquation de la TP, ce qui implique un manque à gagner de 640 000€ dés 2012 alors que notre budget est voté et consommé. Il s’agit bien là d’une volonté politique délibérée de nous asphyxier et tout cela et sciemment orchestré, une sorte de revanche politique qui va pénaliser tous les carolomacériens.

Il nous est proposé aujourd’hui des coupes sombres, dans différents budgets, pour pallier ce manque à gagner qui représente prés de 2,5 points de pression fiscale. Parmi les pistes de travail suggérées on évoque l’augmentation de la fiscalité de 5 points, afin de couvrir la perte sur deux années 2012 et 2013, ou la suppression de places en crèche ou encore de rogner sur certaines manifestations comme le Cabaret Vert.

Au nom des élus communistes je ne peux envisager ces suggestions et j’en appel à la mobilisation de toutes les forces vives de notre commune afin de faire céder le Conseil général pour qu’il revoie sa copie. Il nous appartient de mobiliser, bien sur les élus que nous sommes mais également les associations, les syndicats ou les conseils des habitants. Et je vous suggère, Madame le Maire, la tenue d’un Conseil municipal extraordinaire en janvier prochain devant les grilles mêmes de ceux qui ont pris cette décision inique ou nous inviterions tous nos concitoyens."

Charleville-Mézières : mobilisation du PCF et de la CGT pour La Poste de Mohon !

                               Le bureau de poste du quartier de Mohon est fermé depuis plusieurs mois suite à un braquage ! La direction régionale voudrait profiter de ce fait divers pour transformer les bureaux de Mohon et de Montcy Saint Pierre en simples "relais Poste " ( RP) , gérés par un commerçant avec un minimum de services !



Pour les communistes du quartier , il s'agit d'une remise en cause d'un service public de proximité : aprés avoir fermé de multiples bureaux en zone rurale , La Poste -suite à sa privatisation , cherche à réduire sa présence en zone urbaine !

Ce matin , une quinzaine de militants et d'élus PCF avaient dressé un chapiteau sur la place de Mohon pour mobiliser les habitants autour d'une distribution de café et de croissants : une pétition exigeant la réouverture rapide du bureau de poste a recueilli plusieurs centaines de signatures , tandis que des dizaines de cartes postales étaient envoyées au directeur départemental de La Poste , rappelant l'exigence des usagers à la pérennité d'un service public de proximité !

S.Dalla Rosa , maire-adjoint , a rappelé l'attachement du conseil municipal à un véritable service public de La Poste et au maintien de TOUS LES POINTS DE VENTE ACTUELS avec leur amplitude horaire . "...pour formuler ces exigences ,nous nous appuyons sur le contrat de présence postale territoriale , qui précise dans son article 6 : un bureau de poste peut être transformé en RP ( relais-poste) ...AVEC L'ACCORD PREALABLE DU MAIRE ET DU CONSEIL MUNICIPAL , qui valident le changement de statut du point contact ."

D'autres actions sont envisagées jusqu'à la réouverture du bureau de poste : la résistance populaire à l'austérité et aux suppressions d'emplois dans les services publics se met en marche ! DEBOUT LES ARDENNES !

Charleville-Mézières : les élus PCF défendent le service public de proximité à MOHON !

manif poste pcf Photos journal(photo L'Ardennais)

Hier , une vingtaine de militants ont accompagné Sylvain Dalla Rosa et Françoise Charlier ( maires adjoints de Charleville) pour occuper symboliquement le bureau de poste de La Ronde Couture : les élus communistes protestent contre la fermeture du bureau de Mohon , envisagée par la direction de ce service public privatisé en 2008 , malgré les votations citoyennes !!

Le bureau d'un autre quartier de la ville ( à Montcy Saint Pierre) a déjà été transformé en simple "relai" postal !! Une pétition de plus de 500 signatures a été remise à un représentant de La Poste , exigeant la réouverture du bureau de Mohon !

Le maintien des services publics de proximité est une condition essentielle pour lutter contre la désertification de notre territoire : il correspond à un besoin vital dans un quartier populaire déjà lourdement frappé par l'austérité ....alors que ce même quartier est en "zone franche urbaine" , c'est à dire qu'il est devenu le refuge fiscal des professions libérales de Charleville !!??

Il est paradoxal , voir scandaleux , de fermer des services publics ( qui servent surtout aux plus modestes) ...alors que les plus aisés sont exonérés d'impôts dans ce quartier ...sans avoir créé aucun emploi !!!

Le PCF persiste et signe : le changement doit intervenir maintenant !! il appelle la population à le soutenir : NON A LA FERMETURE DE LA POSTE DE MOHON .

Charleville-Mézières : les élus PCF dénoncent l'austérité !

charleville-mézières

Déclaration de Sylvain Dalla Rosa(PCF) lors du conseil municipal du 17/10 consacré aux orientations budgétaires 2013 :

J’ai bien examiné les propositions contenues dans le document financier concernant les orientations budgétaires pour 2013 et je dois vous dire ma déception. Il ne s’agit pas de remettre en cause le document qui nous est soumis mais de dénoncer le contexte politique dans lequel il s’élabore avec le nouveau gouvernement.

Nous comptions sur une amélioration de la situation des collectivités locales, je constate malheureusement qu’il n’en est rien. Même si je ne crois pas à l’existence de remèdes miracles, nous espérions, néanmoins, une inversion de la tendance concernant le soutien aux collectivités locales.



Or, nous sommes toujours soumis au même régime d’austérité par l’Etat et si j’en crois les déclarations ministérielles, le pire est à venir puisqu’il est envisagé une baisse de 2,5 milliards d’euros des dotations aux collectivités pour 2014 et 2015.



Evidemment après la ratification honteuse du Pacte Budgétaire Européen qui fait de la rigueur la pierre angulaire de la gestion gouvernementale, il ne fallait pas s’attendre à autre chose. Néanmoins, je ne me résigne pas à cette cure d’austérité et les élus communistes continueront à être force de propositions et d’action. Je ne peux, cependant, vous cacher que ma déception est grande devant un tel gâchis. Récemment, le Président de la République indiquait, devant le Sénat, à l’occasion des états généraux de la démocratie territoriale, que les collectivités représentent 20 % de la dépense publique et qu’à ce titre elles devaient participer à l’effort de rigueur. Mais soyons clairs, ces dépenses publiques sont-elles de l’argent jeté par les fenêtres. Chacun ici le sait bien, il s’agit de dépenses utiles pour l’école, la culture, le sport, l’environnement……

Avec la cure d’austérité qui nous est imposée, nous sommes amenés à tailler dans ces dépenses, poursuivant en cela les orientations du gouvernement précédent. Ce n’est pas la politique de changement à laquelle les élus locaux avaient aspiré. Si cette orientation d’asphyxie des collectivités ne s’inverse pas nous devrons continuer à tailler dans les dépenses utiles à nos concitoyens en affaiblissant encore le service public. Vous comprendrez qu’au deuxième tour de la Présidentielle, je n’ai pas voté pour cette orientation.

L’autre point que je souhaite aborder concerne le développement de notre commune qui doit s’appuyer sur l’attractivité de notre territoire. Nous avons régulièrement un débat sur cette question au sein de notre conseil municipal. La droite ne rate pas une occasion pour nous ressortir la même rengaine, c’est la gestion municipale qui est responsable de la perte d’attractivité de notre ville en raison, notamment, de la pression fiscale élevée. Vous me permettrez d’avoir une autre vision des choses. Je m’appuie pour cela sur la dernière notre de l’INSEE qui relève que c’est bien les questions liées à l’économie et à l’industrie qui sont responsables de la baisse démographique et du manque d’attractivité. D’ailleurs de ce point de vue, je dois vous avouer toutes mes craintes pour l’avenir compte tenu de la situation préoccupantes dans des entreprises comme Vistéon ou PSA.



Alors dans ce contexte, comment gérer sans trop pénaliser nos concitoyens. C’est l’exercice auquel nous sommes soumis. Votre orientation de ne pas augmenter la part ville de la fiscalité nous convient mais jusqu’où pourrons-nous aller dans cette voie de maitrise fiscale qui va très rapidement trouver ses limites ?



En matière d’investissement, notre engagement principal reste le Programme de Rénovation Urbaine. Il convient, objectivement, de reconnaître que cela se fait au détriment de bien d’autres investissements nécessaires à notre collectivité. Si on regarde les chiffres cela saute aux yeux, en 2013 il est prévu 2,161 M€ pour le programme courant et 9,134 M€ pour le PRU. Il ne s’agit pas pour moi de contester le bien fondé des investissements PRU qui se traduisent par une amélioration des quartiers, mais simplement de constater que nous n’avons pas reçu, également dans ce domaine, le soutien financier annoncé par l’Etat. Il faut donc bien que notre collectivité prenne le relais et cela dégrade nos capacités d’investissements.



Concernant le fonctionnement, nous sommes dans une situation tendue et la dégradation de nos services publics est évidente. J’ai l’habitude de dire que nous préservons l’essentiel mais jusqu’à quand ?



Alors, je sais que nous avons peu de marge de manœuvre, Madame le Maire, mais inlassablement nous voulons continuer à réclamer une juste revalorisation de nos dotations et un changement de politique gouvernementale en direction des collectivités. Si ces changements n’interviennent pas rapidement nous ne pouvons pas cacher à nos concitoyens que les mois et les années à venir seront durs pour notre collectivité.

La presse locale n'a pas relevé une seule ligne de cette déclaration pourtant pertinente : quelle conception de "l'information" factuelle préside-t-elle chez les dirigeants de L'Union-L'Ardennais les citoyens ont-ils encore le droit à l'information objective

CHARLEVILLE-MEZIERES : un budget 2012 pour gérer la pénurie !!

charleville-mézières Alors que la population de la ville vient de passer sous le seuil des 50000 habitants , le budget 2012 de la ville de Charleville-Mézières (08) -voté en décembre par la majorité de Gauche , est l'objet de graves craintes du groupe des élus communistes .

Pour Sylvain Dalla-Rosa ( au nom des élus Pcf) , " Pas de grandes nouveautés dans notre BP 2012 . En réalité , NOUS NE FAISONS QUE GERER AU MIEUX LA PENURIE. De ce point de vue , nous n'avons d'ailleurs que peu de choix , ou nous pénalisons nos concitoyens par une hausse exhaustive de la fiscalité , ou nous taillons dans nos dépenses ....c'est la deuxiéme solution ( tailler dans nos dépenses) que nous avons retenue puisque nous avons opté pour une non augmentation de la part de la ville de LA FISCALITE . Mais cette situation nous conduit A UNE RIGUEUR BUDGETAIRE : celle-ci nous est d'autant plus imposée que nous enregistrons LE GEL DES DOTATIONS DE L'ETAT ...."

"...alors que faisons-nous ? nous réduisons au maximum notre programme d'entretien courant , NOUS ROGNONS SUR LA VOIRIE , nous laissons nos équipements en l'état , nous ne remplaçons plus de nombreux personnels ...malgré cela , j'entends la droite crier à la mauvaise gestion , à un endettement excessif , mais cette ficelle est grosse . Quand on regarde le budget qui nous est soumis , l'argument ne passe plus ... j'avoue même mes craintes concernant le faible taux de la ligne consacrée AU PERSONNEL : avec une progression de 0,35 % , nous ne sommes PLUS EN SITUATION D'ASSURER UN FONCTIONNEMENT CORRECT DES SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX ! " .

"...alors, c'est avec un pistolet sur la tempe que l'Etat nous impose de voter ce budget de rigueur , et la seule façon de desserrer l'étau , c'est que nos concitoyens se mêlent des affaires publiques et renvoient tous ces pères la rigueur qui nous donnent des leçons de gestion , dans leurs foyers . Ils en auront l'occasion en 2012...."

Voilà une analyse trés lucide des élus PCF de Charleville-Mézières qui dénoncent l'austérité imposée par la droite , tout en percevant clairement ( comme les usagers ) la baisse de la qualité des services municipaux ! .... On est loin des rodomontades des élus de tous bords qui cachent la vérité aux citoyens ! ... la presse locale n'a pas cru bon d'informer ses lecteurs de cette importante déclaration de Sylvain Dalla Rosa !!?? dommage .

Voter communiste et Front de Gauche en 2012 , c'est refuser le recul des services publics sur l'autel des profits des banques et des spéculateurs !!!!

Coeur d'ARDENNE : réouverture de la médiathèque ....enfin !!!!

                               On annonce enfin la réouverture de la médiathèque "Voyelles" pour le 6 septembre prochain !! ....il aura donc fallu 9 mois ( la fermeture date du 7/12/2010!) pour résoudre les problèmes techniques d'aération de cet équipement neuf !!!!!!!

Neuf mois sans possibilité de lire et de s'informer pour des milliers d'usagers , ce n'est pas à l'honneur de l'intercommunalité "Coeur d'Ardenne " dont la fiabilité tant politique que technique est plus que douteuse !

Dans cette affaire , les syndicats n'ont fait que jouer leur rôle de défenseurs de la santé des agents et des usagers . Par contre , on doit s'interroger sur 2 questions importantes :

1) pourquoi la direction de l'intercommunalité a-t-elle tergiversé plusieurs semaines avant de faire engager les études nécessaires au diagnostic des dysfonctionnements

2) pourquoi la direction POLITIQUE de Coeur d'Ardenne ( à commencer par sa présidente Cl.Ledoux) a-t-elle laissé la solution du problème trainer aussi longtemps ....alors que des milliers d'usagers étaient privés de livres ? de plus , LA CARENCE EVIDENTE DE DIALOGUE SOCIAL A CONTRIBUE A ENVENIMER les relations avec des syndicats qui -je le repète , n'ont fait que leur devoir !

Est-il normal que ni la présidente , ni ses adjoints , n'aient jamais assisté aux réunions paritaires avec les représentants du personnel ??? Avec un tel laxisme politique , c'est l'image de tout le service public qui en pâtit ...alors même que ces élus prétendent le défendre !!! Une nouvelle fois, les carences de l'intercommunalité viennent nous rappeler l'efficacité de la démocratie communale de proximité !

COEUR D'ARDENNE : la médiathèque victime du laxisme de l'intercommunalité ?

                               La médiathèque "Voyelles" , à Charleville-Mézières (08) , a été inaugurée en grande pompe le 13 octobre 2008 : à l'époque , le maire de la ville avait qualifié cette réalisation comme exemplaire de son mandat ...un timbre-poste spécial avait marqué l'ouverture de cette structure attendue ...qui a couté plus de 7 millions d'euros !!
La première année d'ouverture a effectivement été révélatrice des besoins de la population en matière de politique de la lecture : plus de 80% de hausse de fréquentation par rapport à l'ancienne bibliothèque !
Hélas, passée pour des raisons purement comptables en gestion intercommunale , la médiathèque est fermée depuis le 8 décembre 2010 pour des problèmes d'aération interne qui risquent d'alterer la santé des personnels et des usagers .
Ainsi , depuis prés de 7 mois, les usagers sont privés de livres ...d'autant plus que la bibliothèque de la "Porte neuve" est aussi provisoirement fermée jusqu'à la fin juillet pour cause de rénovation...outre l'absence d'un directeur des bibliothéques depuis des mois ?? !!
LE SERVICE PUBLIC DE LA LECTURE EST VICTIME DU LAXISME TANT POLITIQUE QUE TECHNIQUE DE LA DIRECTION DE LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION : comme l'ont dénoncé les syndicats , pourquoi avoir attendu 6 mois pour commanditer les études nécessaires à l'analyse des causes du dysfonctionnement et à leur réparation immédiate ???
A l'heure où on prétend que les regroupements intercommunaux , voir inter-villes ( entre Sedan et Charleville) représentent l'avenir (sic,,) , force est de constater que les intercommunalités éloignent les élus de leurs responsabilités et de leur devoir de contrôle démocratique de proximité ....ce qui est totalement préjudiciable à la qualité des services publics locaux !
COEUR D'ARDENNE EST EN PLEINE DERIVE ANTIDEMOCRATIQUE : il est temps que les citoyens exigent une reprise en mains des services publics locaux par des élus de proximité ! ON NE PAYE PAS DES IMPÖTS LOCAUX POUR DES SERVICES EN PANNE DEPUIS DES MOIS !
On annonce une réouverture hypothètique cet été ....les usagers souhaitent connaitre une date précise !

CHARLEVILLE-MEZIERES : rififi chez les Verts au conseil municipal ?

CONSEIL Lors des récentes élections régionales , 2 élus Verts de Charleville-Mézières ( Ph. Lenice et M. Nait Abdelaziz ) avaient appelé à voter dés le premier tour pour la liste de Gauche conduite par JP Bachy ....cette indiscipline électorale leur a valu une exclusion des Verts !
Au conseil municipal de Charleville-Mézières , le groupe Vert regroupait 4 élus , c'est à dire le minimum fixé par le réglement intérieur pour siéger en groupe ! paradoxalement , les 2 autres Verts ( L. Renard et Cl. Vandenbroucke) viennent -selon nos informations, de demander par écrit leur rattachement au groupe socialiste : autrement dit, le groupe Vert n'existe plus de fait ....avec 2 exclus et 2 démissionnaires ??!!
Va-t-on vers une recomposition politique au sein du conseil municipal : au nom de la démocratie, il serait souhaitable d'en informer les carolomacériens !!! les élus -même verts( de rage?) , ne doivent-ils pas rendre des comptes à leurs électeurs

VOYOUS, VOYANTS, VOYEURS : Clovis Trouille , le Rimbaud de la peinture !

                                                              Découvert par Dali et Aragon en 1930 , Clovis TROUILLE ( 1889-1975) était trés apprécié par André Breton pour sa peinture subversive : il voyait dans ce peintre peu ordinaire "Le grand maître du TOUT EST PERMIS" !!
"Je suis pour l'art noir, pour le caractère Maudit. Je rejette la morale bourgeoise, l'imposture de sa religion ,la morale de ses curés , son patriocularisme.", déclarait C. Trouille qui refusait de vendre ses oeuvres !
                               Antimilitariste ( il avait été traumatisé par la guerre de 14-18) , anticlérical et anticolonialiste avant l'heure , ce grand artiste avait été censuré par la famille de Rothschild qui trouvait offensant pour le pape certains tableaux ! ....vive la liberté libre ??
Les musées de Charleville-Mézières accueillent jusqu'au 21 Septembre 2010 cette exceptionnelle exposition : à visiter absolument !!!!

COEUR D'ARDENNE : sans saveur, sans odeur ...pas d'opinions politiques !

CIMG0982Trés propre , le petit magazine de la communauté d'agglomération de Charleville-Mézières : il est actuellement distribué dans nos boîtes à lettres sous enveloppe ...çà coûte moins cher ? la qualité du papier et des photos est inversement proportionnelle au contenu des articles : on est les meilleurs partout .... développement économique,investissements,environnement, équipements sportifs, culture ....à lire ce magazine sans saveur et sans odeur, COEUR D'ARDENNE serait un eden paradisiaque ...grâce à une communauté d'agglomération consensuelle à souhait : surtout pas de politique ?!
A peine quelques lignes sur le budget 2010 , dans lesquelles on apprend des investissements d'à peine 16 millions d'euros ....une goutte d'eau dans la Meuse pour le principal territoire du département !
La réalité de terrain est tellement contradictoire avec ces discours mous qui veulent "rassurer le petit peuple" qu'il ne faut pas s'étonner que nombre de citoyens n'aille plus voter ! Alors que l'on assiste à un véritable asséchement du financement public par l'Etat sarkozien , seuls les élus communistes ont rappelé que la suppression de la taxe professionnelle va avoir pour conséquence la création d'une taxe additionnelle intercommunale : cette contre-réforme vise à transférer au maximum la fiscalité des territoires des entreprises vers les ménages , ce qui se traduira inéluctablement par une réduction des services publics (Bibliothéques,piscines,patinoire,....) .
Coeur d'Ardenne est , par contre, devenu trés utile dans toutes les communes ..pour botter en touche quand aux dysfonctionnements : c'est toujours de la faute à la "com d'agglo" ....et comme les citoyens ne connaissent pas les compétences exactes de l'intercommunalité , voilà un argument qui permet aux élus de se décharger de leurs responsabilités politiques !
MON COEUR D'ARDENNE est affligé par la faiblesse( le mot est gentil !) des débats politiques de cette assemblée ! LES ARDENNES QUI SOUFFRENT MERITENT D'AUTRES PERSPECTIVES !

SEDAN-CHARLEVILLE : une vraie "fausse" solution !

charl Depuis plusieurs décennies , lorsque les affaires vont mal, la droite ardennaise avait pour habitude de ressortir l'arlésienne du rapprochement entre les 2 principales villes du département , Sedan et Charleville-Mézières ! ...sans aucune autre perspective d'ailleurs ! cette semaine, bizarrement , ce sont les 2 maires PS de Sedan et de Charleville-Mézières qui font resurgir ce vieux serpent de mer des oubliettes !? hormis une médiatisation abusive de cette idée obsolète , on peut s'interroger sur la conception de la démocratie de Mr Herbillon et de Mme Ledoux qui avancent des idées sans en avoir débattu avec leurs propres amis politiques ??il est vrai qu'à Sedan , Herbillon a exclu le PCF de la municipalité au profit de la droite !!!
La question de fonds , c'est POUR FAIRE QUOI ? la coopération entre Sedan et Charleville existe au quotidien : des centaines de carolos et de sedanais se croisent chaque jour en allant au travail et les liens sont étroits entre ardennais !! par contre , la concurrence entre territoires- exacerbée par la politique du conseil général , n'a (à ma connaissance) jamais été contestée par le maire de Sedan en tant que conseiller général !! quid du combat commun contre les effets néfastes de la ZONE FRANCHE DANS LES ARDENNES ! sedan
S'agit-il pour nos 2 maires d'anticiper sur la fausse réforme territoriale de Sarkozy qui vise à supprimer les départements au nom des territoires ? s'agit-il de copier les aspirations du Medef qui -par CCI interposée , prône le rapprochement des deux villes pour soi-disant "attirer les investisseurs" ....ce qui est complétement FAUX !! y-a-t-il plus d'investisseurs depuis que la CCI est regroupée à Sedan , depuis que l'on a supprimé de nombreux services publics , depuis que la dépense publique est en chute libre dans les Ardennes !!!? les économies d'échelle -outre le fait qu'elles ne sont pas justifiées par rapport aux besoins non satisfaits , DEBOUCHENT TOUJOURS SUR DES SUPPRESSIONS D'EMPLOIS !
Au lieu de se battre contre des moulins à vent , les élus de Gauche du PS ne feraient-ils pas mieux de LUTTER HAUT ET FORT CONTRE LES DESENGAGEMENTS DE L'ETAT QUI -TOUS LES JOURS , PAUPERISENT LES ARDENNES : C'EST POUR LE RESPECT DE LA SOLIDARITE NATIONALE QUE SEDAN ET CHARLEVILLE-MEZIERES , villes sinistrées économiquement et socialement, DOIVENT LUTTER ENSEMBLE !

CAF Ardennes: une motion sur l'agence de La Ronde Couture !

cafu 002 Suite à la réduction des plages d'ouverture du bureau de la CAF à l'agence de La Ronde Couture , le conseil municipal de Charleville-Mézières -sur proposition de Sylvain Dalla Rosa , a voté à L'UNANIMITE , lors de la séance du 17 décembre, le voeu suivant :
à Monsieur le Président et Monsieur le directeur de la CAF des Ardennes .
LA CAF DES ARDENNES CONNAIT DES DIFFICULTES CROISSANTES POUR ACCUEILLIR CORRECTEMENT LES ALLOCATAIRES ET CELA PAR MANQUE DE PERSONNEL. CETTE SITUATION S'EST ENCORE AGGRAVEE AVEC LA MISE EN PLACE DU RSA ET LES DIFFICULTES SOCIALES GRANDISSANTES EPROUVEES PAR LES ARDENNAIS. AINSI, PENDANT L'ETE, l'AGENCE DE LA RONDE COUTURE A ETE FERMEE PENDANT PLUSIEURS SEMAINES ET GLOBALEMENT AU NIVEAU DEPARTEMENTAL, CE SONT DES MILLIERS DE DOSSIERS QUI SONT ENCORE EN SOUFFRANCE . LES ALLOCATAIRES SONT AINSI PRIVES D'UN SERVICE SOCIAL AUQUEL ILS PEUVENT LEGITIMEMENT PRETENDRE .
A NOUVEAU, L'AGENCE DE LA RONDE COUTURE VIENT DE VOIR ,DEPUIS LE 30 NOVEMBRE, SON AMPLITUDE D'OUVERTURE AMPUTEE. LES JOURS OUVRABLES SONT DESORMAIS DU MARDI AU JEUDI , ET LES LUNDIS ET VENDREDIS LES USAGERS DOIVENT SE RENDRE A LA CAF PLACE DE LA GARE.
CETTE SITUATION DECOULE NOTAMMENT DU MANQUE CRIANT D'EFFECTIFS POUR ACCUEILLIR LE PUBLIC DANS DES CONDITIONS NORMALES .LE CONSEIL MUNICIPAL DE CHARLEVILLE-MEZIERES N'ACCEPTE PAS LA REDUCTION DU SERVICE RENDU AUX ALLOCATAIRES, NOTAMMENT DANS UN GRAND QUARTIER POPULAIRE OU LES BESOINS SONT IMMENSES. OUTRE LE TRAITEMENT DES DOSSIERS QUI EST RENDU DIFFICILE, C'EST L'ACCES DE TOUS AUX DROITS QUI LES CONCERNENT QUI EST REMIS EN CAUSE !
C'EST POURQUOI LE CONSEIL MUNICIPAL DE CHARLEVILLE-MEZIERES VOUS DEMANDE D'EFFECTUER LES DEMARCHES NECESSAIRES POUR OBTENIR L'ATTRIBUTION DE POSTES SUPPLEMENTAIRES COMME S'Y ETAIT ENGAGE LE GOUVERNEMENT LORS DE LA SIGNATURE ,LE 24 MARS DERNIER, D'UN PROTOCOLE D'ACCORD AVEC LA CNAF .

CHARLEVILLE-MEZIERES : 2 élus PCF à l'honneur !

sdr Sylvain Dalla Rosa -outre sa fonction de secrétaire départemental du PCF, est élu au conseil municipal du chef-lieu ardennais depuis le 19 mars 1983 ! Adjoint à l'environnement et au tourisme entre 1989 et 2008 , il s'occupe actuellement de la circulation et du stationnement . André Libron a débuté ses mandats le 18 mars 1977 et il est devenu adjoint aux sports depuis 2001 .dede
A l'issue du dernier conseil municipal de lundi, le maire leur a remis la médaille d'honneur régionale,départementale et communale d'argent ,symbole de plus de 20 ans de mandat électif ! A l'heure où la Gauche a besoin de reconstruire un front populaire pour la transformation sociale de notre pays en pleine crise, il est bon de constater la pugnacité des élus PCF pour défendre l'intérêt général et les services publics . Fidélité aux engagements, proximité et honnéteté contribuent à ancrer les élus communistes dans la société et dans l'Histoire de la France . LES ELUS COMMUNISTES SONT TOUJOURS AU SERVICE DES ARDENNES QUI SOUFFRENT !

- page 2 de 3 -